Avant-Première VO: Review Original Sin 3.1 Hulk vs. Iron Man[FRENCH] Hulk fait partie de ceux qui, à travers l’oeil du Watcher, ont vu un secret qui les concerne. Ni une ni deux, Hulk réagit comme il en a l’habitude. Il est furieux. Et cette fois-ci, l’objet de sa haine est à nouveau Tony Stark, alias Iron Man.

Original Sin 3.1 Hulk vs. Iron ManOriginal Sin 3.1 Hulk vs. Iron Man [Marvel Comics] Scénario de Kieron Gillen & Mark Waid
Dessin de Mark Bagley
Parution aux USA le mercredi 25 juin 2014

Le propre d’Original Sin est de faire remonter des secrets à la surface. Et, par essence, on sait que toutes les vérités ne sont pas forcément bonnes à dire. Du coup il était évident, dès l’annonce de la série, que certains héros n’auraient pas forcément le beau rôle quand on sortirait un passé caché. Mais on ne peut pas réellement qualifier Hulk vs. Iron Man, cette  » mini dans la mini  » Original Sin, de surprise. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit *encore* de charger la barque d’Iron Man. Et qu’on ne s’y trompe pas. Je ne suis pas un fanatique de Tony Stark. Il a pu avoir ses bons moments (l’époque Michelinie/Layton, entre autres choses) mais ce n’est pas forcément le héros Marvel dont je me sens le plus proche. Aussi, je pense avoir tout le recul nécessaire pour dire que cela fait presque dix ans (depuis Civil War) qu’on nous bombarde Stark dans les pires angles possibles (en connard facho irresponsable) et de manière répétée. Et c’est sans compter son CV d’avant cette période, avec des choses comme The Crossing. Surtout que, si j’ai bien compris, les épisodes actuels d’Original Sin se déroulent avant la saga d’Avengers où il en prend encore plein la figure. Repartir encore dans le mode « ah mais attendez, vous ne savez pas ce qu’il a fait dans le passé… » me parait vraiment tirer au bazooka sur l’ambulance.

Et je vais vous dire, je ne parle même pas du cliffhanger tellement cela me paraît gros (parce que, après tout, autant c’est un coup du Caméléon ou d’un Skrull). Même sans prendre en compte çà, toutes les premières scènes ou on nous explique que Stark était déjà alcoolo à l’aube du Marvel Age enfoncent un clou qui a déjà traversé quelques murs. Surtout quand le manichéisme de la situation fait que Bruce Banner passe pour un ange pacifique (en gros c’est « si je fabrique une bombe Gamma, ce n’est pas pour la faire sauter, c’est pour le bien de l’humanité »). Là, franchement, il y a intérêt à avoir un bon renversement dans le numéro suivant parce que cela fait artificiel et téléphoné que cela n’en peut plus. Ce n’est pas « mauvais » fondamentalement, les scénaristes sont quand même des pointures (et Mark Bagley est égal à lui-même au dessin), mais l’idée sonne comme une fanfiction. Et je serais d’avis que maintenant on nous fasse une ou deux sagas où Stark a le beau rôle. Parce que là c’est à se demander comment ils ne l’ont pas lourdé des Avengers… Limite, quitte à prendre cette route, il serait temps de solder le passif, de passer par un « trial of Tony Stark ». Mais que l’on arrête avec ce côté « Stark est un salaud ». Ca fait des décennies qu’on le sait. Merci.

[Xavier Fournier]