Avant-Première VO: Review Original Sin #0[FRENCH] Mais au fait à quoi sert le Watcher ? Le jeune Nova fréquente Uatu depuis des mois mais n’a jamais vraiment trouvé la réponse. Même en questionnant d’autres héros comme les Avengers, il n’obtient que des bouts d’information. Alors, il décide de retourner sur la Lune et de poser face à face la question. Le résultat est plus personnel qu’il aurait pu le croire.

Original Sin #0Original Sin #0 [Marvel Comics] Scénario de Mark Waid
Dessin de Jim Cheung et Paco Medina
Parution aux USA le mercredi 23 avril 2014

À l’aube d’un crossover qui repose visiblement sur la disparition d’Uatu, Marvel décide d’expliquer au public les tenants et aboutissants des Watchers. Il faut dire que l’origine de cette race et les conditions qui l’ont transformée en « Suisse de l’espace » (« on intervient sous aucun prétexte ») n’ont guère été détaillée qu’en 1964, dans Tales of Suspense et je doute que tant de lecteurs aient une idée nette du pourquoi et du comment. Mark Waid, Jim Cheung et Paco Medina reviennent donc sur ces événements en prenant pour témoin le seul personnage qui entretienne des liens suivis avec Uatu : Sam Alexander (Nova), qui n’en sait pas assez pour savoir qu’il est inutile de parler aux « Gardiens ». Il y a un petit passage où Mark Waid surjoue sans doute un peu l’ignorance des autres héros. On doute que les Avengers soient autant dans le flou de la fonction et de la nature d’Uatu. En d’autres temps les Fantastic Four ont passé quand même assez de temps sur la Lune pour obtenir la plupart des informations. Le côté benêt d’un Cap ou d’un Iron Man incapable de dire autre chose que « ah ben personne n’y avait pensé » est donc un peu à côté de la plaque. Néanmoins c’est un passage bancal dans un ensemble qui par ailleurs fonctionne très bien. Nova ne sachant pas qu’on ne prend pas un Watcher pour ami ose aller poser à l’entité ses questions…

Là, il est clair que factuellement parlant, si vous connaissez les vieux récits d’Uatu, vous n’apprendrez pas grand-chose de nouveau. Mais Waid place beaucoup d’émotion là-dedans et donne à Uatu une raison plus personnelle d’être le Watcher. Pour ce qui est du dessin, Jim Cheung et Paco Medina assurent aussi, livrant un travail à la fois net et bourré de détail. Qui plus est l’alternance entre les deux dessinateurs ne saute pas aux yeux. Le résultat est donc tout à fait homogène. Il est clair que cet Original Sin #0 a le goût et la couleur d’un épisode de Nova. Mais si on le compare à d’autres #0 qui ont pu précéder des crossovers précédents, c’est quand même autre chose. Là où pour AvX #0 on n’avait droit qu’à la Scarlet Witch détruisant des robots, l’occasion de retrouver Frank Cho au dessin mais pas grand-chose à se mettre sous la dent en termes d’histoire, Original Sin nous résume un personnage, remet les pendules à l’heure pour tout le monde et donne à Uatu une mélancolie qui fait que l’on s’y attache. C’est plus « humain » que dans ces cas où le Watcher apparaît en la fermant, comme un deus ex machina pour dire « attention, là cela va être important ». Sans qu’on puisse tirer des conclusions sur ce que nous réserve Original Sin, ce #0 est une lecture sympathique. On regrette que la dynamique Nova/Uatu ne puisse pas mieux être utilisée sur le long terme. À moins que…

[Xavier Fournier]