Avant-Première VO : Review New Avengers #53[FRENCH] Les New Avengers ont pris la route pour aider Doctor Strange à déterminer qui sera le prochain détenteur du titre de sorcier suprême. Le Hood, lui, est bien décidé à décrocher ce « job » prestigieux et s’efforce d’éliminer la compétition. Mais entre un gangster (même possédé par un démon) et Daimon Hellstrom, le Fils de Satan, comment peut tourner le combat ? Allez savoir…

New Avengers #53 [Marvel] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Billy Tan
Sortie américaine 28 mai 2009.

New Avengers #53Les New Avengers ne sont pas les « Old » Avengers. Derrière cette évidente lapalissade, il y a une réalité assez bien résumée dans la scène d’ouverture, quand le sort du monde est en jeu, qu’il faut absolument sauver les candidats au rang de Sorcier Suprême, nos Nouveaux Vengeurs, eux… ont du mal à garer leur Quinjet sur les toits de la Nouvelle Orléans. L’épisode n’est pas mal écrit et – comme bien souvent avec Bendis – réserve quelques bonnes phrases de ci, de là. L’action, elle, se décompose en deux axes. D’un côté il y a le combat au premier abord mystique que le Hood livre au Fils de Satan et par ailleurs il y a les Vengeurs tenus en respect par une certaine Madame Masque. On regrettera que Chris Bachalo ne fasse plus partie du casting afin de bien séparer les deux phases, ne serait-ce que parce que c’est Bachalo (c’est déjà une bonne raison en soi). Là, la narration de Billy Tan s’avère un peu limite pour véhiculer l’envergure de Madame Masque. Bendis s’est visiblement mis en tête de redorer le blason de l’aventurière (qui n’a rien fait de vraiment dangereux depuis des années, pour ne pas dire des décennies) et la montre en train de tenir tête à la plupart des New Avengers. Pourquoi pas, après tout ? Mais il faudrait que le découpage nous vende la chose un peu mieux…

Sur l’autre combat, par contre, Bendis et Tan tiennent mieux la « voix » de Daimon Hellstrom et lui donnent un certain ton réservé, un détachement, qui est assez dans l’optique du personnage quand son côté noir ne prend pas le dessus. La scène où il se permet d’interrompre le combat pour marquer une pause le temps de s’occuper d’autre chose, est assez bien vu. Bendis l’écrit comme une sorte d’anti-Spider-Man, taciturne et blasé (tiens d’ailleurs vu le sort des mariages de ces deux-là, il serait intéressant qu’Hellstorm et Parker aient une petite discussion sur Mephisto un de ces jours). New Avengers #53 n’est pourtant pas le meilleur épisode que j’ai vu de la série, avant tout parce que ce problème de narration plombe un peu une partie de l’épisode. Peut-être aussi que les New Avengers ne sont pas tout à fait à leur place quand les choses deviennent trop « mystiques » et que ce serait plus du ressort des Mighty Avengers. Mais dans le même temps on ne peut pas nier que la quête progresse et qu’à la fin l’amulette se choisit visiblement un nouveau propriétaire. Le mois prochain on devrait passer aux choses sérieuses. Mais je suis curieux de voir si Bendis va garder certains de ces mystiques dans cette série ou dans un autre de ses titres…

[Xavier Fournier]