[FRENCH] Toujours pas de Vengeurs en vue dans leur propre série puisqu’ils sont coincés dans Secret Invasion. Mais cette fois l’épisode n’est pas comblé par une promenade dans la Terre Sauvage ou ailleurs. Les coulisses (dans le cas présent le syndicat criminel du Hood) sont autrement plus importantes et intéressantes. On sait ce que feront finalement les super-villains (Secret Invasion #6 y a veillé) mais New Avengers #46 contient plus d’informations qu’on pouvait s’y attendre.

New Avengers #46 [Marvel] Scénario de Brian Michael Bendis.
Dessins de Billy Tan.
Sortie américaine mercredi prochain (22 septembre 2008)

Mephisto, Doctor Doom, le Green Goblin et les autres villains majeurs aperçus sur cette couverture ne sont pas plus à l’intérieur que les Vengeurs. Il s’agit d’une illustration (belle, puisque signée Aleksi Briclot) qui fait écho à l’un des livres « biographiques » de Stan Lee dans les années 70 : Bring On The Bad Guys. Si l’on ne trouve pas ces têtes d’affiche, le numéro contient cependant un bon nombre de super-villains. L’objectif c’est de nous montrer la perception que les gens (de l’autre côté de la loi) ont de Secret Invasion. Et le syndicat du Hood s’avère particulièrement efficace et pragmatique.

Son organisation serait-elle infiltrée par les Skrulls ? La réponse est oui. Le traitre serait-il démasqué dans cet épisode ? Oui, également. Ceci dit ce n’est pas ce qui est le plus intéressant dans cette histoire. Le Hood a devant lui une problématique qu’ont connues les deux branches des Vengeurs il y a quelques mois. La différence c’est que les factions des Avengers ne passent plus vraiment « leurs vacances ensemble » et se sautent à la gorge. Le syndicat, lui, est uni.

En fait la scène centrale est pleine d’action et de tension et de ce fait elle est particulièrement justifiée. Je n’ai pas ressenti la lenteur qui a plombé certains tie-ins de Secret Invasion ces derniers mois. Au contraire j’aurais même bien aimé pouvoir enchaîner directement avec la suite, surtout quand, vers la fin, un secret est révélé. Je pense que ce secret en lui-même n’est sans doute pas plus renversant que l’identité du skrull au sein du syndicat MAIS les répercussions, elles, pourraient être pleines de surprises. Avec ce numéro, on pourrait interpréter autrement l’intervention du Hood et de ses sbires dans la résolution de Secret Invasion. Cela nous change agréablement de la énième scène de Skrulls murmurant « he loves you ». Un numéro réussi même en l’absence des stars de la série.

[Xavier Fournier]