[FRENCH] Après les événements de l’arc précédent, un des membres des New Avengers est sur le point de reprendre du service tandis qu’un autre veut démissionner. Mais c’est finalement un troisième (voir la couverture) qui est le plus impacté par le déroulement de Fear Itself… Un numéro en ellipse, qui évite peut-être la principale retombée du crossover pour l’équipe. Un rendez-vous manqué ?

New Avengers #14 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Mike Deodato
Sortie aux USA le mercredi 13 juillet

Désormais rétablie, Mockingbird a, au passage, connue une certaine mise à jour en termes d’endurance et de force. De quoi en faire peut-être un membre plus central de l’équipe. Mais Brian Bendis nous explique à travers ses désormais fameuses « interviews » en quoi la philosophie du personnage l’oblige à ne pas générer l’intérêt, presque comme un système de défense. C’est d’ailleurs le seul intérêt de ces « oral history of the avengers » qui envahissent désormais les titres Avengers pilotés par le scénariste. Car c’est beaucoup de bla-bla, de « talking heads » et de dialogues balancés dans un style unique, comme si en dehors de deux ou trois exceptions (comme Thor) les Vengeurs parlaient tous d’une même voix, avec le même vocabulaire. En point plus intéressant, on notera le retour, assez justifié, de la paranoia de Spider-Man, déguisant derrière un planning chargé la vraie raison de sa désaffection de l’équipe…

Cette fois les New Avengers entrent de plein fouet dans les événements de Fear Itself. Pas de doute là dessus: on les voit participer à la bataille contre les forces de Sin. Mais il est un peu dommage que certaines choses ne soient pas assez mises en avant. Il suffit de s’intéresser à la couverture : on y voit un Ben Grimm transformé… alors qu’à l’intérieur on le voit dans son état « normal », sans que la transformation soit déjà effective. Il aurait été intéressant de voir la réaction des équipiers de Ben à cette transformation. En lieu et place, une partie importante de l’épisode est consacré aux états d’âmes de Mockingbird, dont l’origine est antérieure à cet arc. Dans le même ordre d’esprit, alors que le crossover est mystique dans l’âme, on notera que, comme par hasard, Doctor Strange est absent de l’épisode. Bendis entre dans le crossover, il y fait clairement référence mais il n’en tire pas forcément le meilleur parti à mon avis. A part si Mockingbird est destinée à jouer un rôle majeur dans les événements restants à venir dans Fear Itself mais j’en doute…

[Xavier Fournier]