[FRENCH] Les Mighty Avengers sont unis par la force des choses aux Dark Avengers pour lutter contre un Absorbing Man surpuissant. Dan Slott continue de tout miser sur le casting tandis qu’un certain nombre de situations font quand même un peu « forcées », ne nous laissant que de rares « morceaux de bravoure »…

Mighty Avengers #33 [Marvel] Scénario de Dan Slott
Dessin de Koi Pham
Sortie aux USA le mercredi 20 janvier 2010

Il n’y a pas très longtemps les Mighty Avengers s’étaient alliés aux New Avengers et aux Young Avengers pour repousser un des Inhumains. Aujourd’hui c’est au tour des Dark Avengers de prêter main forte à l’équipe de Pym, après qu’on ait également aperçu les Fantastic Four il y a quelques épisodes en arrière. Finalement la série Mighty Avengers pourrait tout aussi bien être titrée « Avengers Team-Up » tant elle repose sur l’arrivée perpetuelle d’équipes invités. Et soyons honnête, il y a aussi des chances que si Dan Slott faisait abstraction de l’existence des autres équipes de Vengeurs, nous serions là en train de lui en faire le reproche et de dire que tout ça ne s’intègre pas dans les événements globaux de l’univers Marvel. Là, pou s’intégrer, ça s’intègre, c’est certain, mais à force de donner de la place à d’autres groupes, Slott tarde à construire le sien (alors que dans le même temps on sait que les jours de cette incarnation particulière sont comptés, les titres étant rebootés après avril prochain). Finalement Slott fait l’erreur d’écrire ses Mighty Avengers comme il écrivait ses Avengers: The Initiative. Or, si cela marchait totalement dans ce dernier cas, pour les Mighty c’est une autre paire de manche. Le scénariste a à sa disposition toute une galerie de grandes gueules qui permettraient normalement de se régaler au niveau des dialogues et des prises de position (je serais vraiment très curieux de voir ce qu’un Peter David ferait avec un tel casting) mais en fin de compte il faut faire de la place pour les guests et pour les intrigues. Du coup on se demande vraiment à quoi sert un personnage comme le USAgent, pour ne citer que lui. Pourquoi, par exemple, perdre du temps avec un Absorbing Man qui fait régresser les Dark Avengers à certaines de leurs incarnations précédentes alors que la chose aurait pu être appliquée aux Mighty (et Pym est une voie royale pour ça ?). Pourquoi, également, repartir dans des plots éculés comme celui qui semble concerner Jocasta dans ce numéro ?

Si au niveau global, la mousse ne prend pas, remarquons quand même, à l’inverse, certains passages où l’on note un mieux certain. Par exemple la régression des personnages les plus « schizo » est intéressante. Et le tête-à-tête Osborn/Pym permet à ce dernier d’utiliser de techniques de guerre psychologique assez intéressantes. Si nous étions dans le cadre d’une série dont on ignorerait la date d’arrêt, je vous dirais que bien que cet épisode ne m’ait guère satisfait j’y vois la trace ce que Slott pourrait faire avec certains des héros, sur le long terme. Hélas on sait que les Mighty Avengers ne sont pas promis à un long terme, justement et dans ce cadre on a l’impression que tout est déjà joué pour le groupe sous sa forme actuelle et qu’on voit mal un changement d’approche intervenir dans le cours temps qui reste.

[Xavier Fournier]