Avant-Première VO: Review Mighty Avengers #2[FRENCH] Luke Cage, Spider-Man et quelques alliées sont les derniers à défendre la Terre contre les forces de Thanos. Un surhomme de plus pourrait faire la différence et c’est Uatu qui va se charger de le recruter. Mais en face les forces du mal aussi se préparent à lâcher un poids lourd dans la bataille…

Mighty Avengers #2Mighty Avengers #2 [Marvel Comics] Scénario de Al Ewing
Dessin de Greg Land
Parution aux USA le mercredi 2 octobre 2013

Al Ewing est adepte de la méthode « le chaos génère l’union ». Du coup le siège de la Terre forge par la force des choses une alliance de pseudo-avengers et, si d’aventure Luke Cage n’y pensait pas, les citoyens de l’univers Marvel se chargent de lui rafraîchir la mémoire. Ce ne sont pas précisément les Heroes For Hire qu’on appelle dans ce genre de situation. En parlant de la situation, je me demande à quel point Ewing a fait le choix conscient de mettre ses Mighty Avengers dans un contexte qui rappelle (un peu) le final du film Avengers. Ses héros sont au milieu de la ville, tandis que les soldats de Thanos attaquent. Par contre, si quelqu’un a des nouvelles de White Tiger et du Power Man moderne, écrivez-nous car personne n’a jugé utile de les inclure de ce numéro. Ils sont un peu perdus corps et âmes tandis que Cage, Spider-Man, Spectrum et le nouveau Spider-Hero occupent la plus grosse partie de la bataille.

L’autre joueur qui entre sur la piste, c’est Blue Marvel. Ewing donne une certaine mystique à ce personnage qu’on avait pas vu depuis un bail et nous donne même un début d’explication (la politique de Stark pendant The Initiative). Par contre je trouve que le scénariste prend très peu de temps pour présenter ses personnages. Ca ne n’avait pas trop choqué dans le premier épisode car il s’agit de héros connus, réguliers ou très récents. Mais ce n’est pas comme si Blue Marvel était apparu dans 50 épisodes et la minisérie qui l’a lancé commence déjà à remonter à plusieurs années. Autant dire qu’on aurait pas été contre un peu plus d’exposition. J’ai l’impression que le lecteur qui aura manqué les premières apparitions de ce héros en sera quitte pour se raccrocher à « c’est un archétype de Superman » sans plus. Pour l’instant tout ça reste intéressant, avec un certain élan mais j’espère que les auteurs prendront plus de temps pour « poser » les personnages.

[Xavier Fournier]