Avant-Première VO: Review Magneto #9[FRENCH] Magneto #9 est annoncé depuis quelque temps comme un prologue important du crossover Axis et pour une fois la promo n’exagère pas. Le maître du magnétisme est confronté frontalement à la violence du plan du Red Skull et des S-Men. Dans une ambiance entre Days of Future Past et Age of Apocalypse, Magneto doit empêcher une extermination globale. Quelque chose nous dit qu’il ne va pas y arriver…

Avant-Première VO: Review Magneto #9Magneto #9 [Marvel Comics] Scénario de Cullen Bunn
Dessin de Gabriel Hernandez Walta
Parution aux USA le mercredi 10 Septembre 2014

Après un crossover axé sur un cadavre trouvé sur la Lune et des secrets souvent intimistes, Axis s’annonce comme un retour de manivelle, une menace d’ampleur qui va ravager la Terre. Dans un enchaînement d’événements plutôt bien vu avec les récents Uncanny Avengers, Magneto constate avec effroi ce que le Red Skull a prévu : transformer les décombres de Genosha en gigantesque camp de la mort, destiné à exterminer non seulement les mutants mais aussi tous ceux qui s’opposeraient à lui. Autrement dit, c’est la fusion de deux cauchemars de Magneto : une extermination de la race mutante et un retour aux camps de concentration. D’une certaine manière la situation est bâtie sur mesure pour cette série. Cullen Bunn et Gabriel Hernandez Walta se glissent d’ailleurs assez bien dans ce contexte qu’ils n’ont pas décidé. Si l’on effaçait les crédits sur la couverture, on arriverait sans trop de problèmes à faire croire aux lecteurs que c’est écrit par Rick Remender.

Le seul petit truc qui est dommage, c’est que l’on a pu voir dans les épisodes récents que Magneto se construit lui-même sa petite armée. Sans doute n’est-elle pas terminée, mais même le coup de « je suis Magneto et j’ai un ego démesuré donc je me crois capable de m’attaquer seul à une armée de mutants » a ses limitations. Qu’il soit orgueilleux, c’est un fait. Mais Magneto a quand même un peu plus de jugeote que cela et, devant une telle menace (qui en un sens lui donne raison sur des décennies de méfiance), c’est quand même curieux qu’il n’ait pas pris soin de s’entourer un peu d’aide (qu’il s’agisse des X-Men de Cyclops ou de solutions moins évidentes). Cela dit, la situation laisse un certain nombre de portes ouvertes. Et un crossover qui commence, comme cela, en prologue, par une confrontation Red Skull/Magneto en mode « no more mister nice guy » promet pour la suite. Oui, je sais, ce n’est pas la première confrontation entre Red Skull et Magneto. Mais les autres n’avaient pas la même envergure ou le même enjeu. Dans la perspective d’Inversion (la deuxième étape d’Axis), Magneto est sans doute une série à surveiller. Ne serait-ce que parce ce que je me demande vraiment ce qui donnerait un Magneto « inversé ».

[Xavier Fournier]