Avant-Première VO: Review Invincible Iron Man #1[FRENCH] Apprenant qu’il a droit à une nouvelle série, Iron Man réagit comme à chaque fois que cela se produit, en se construisant… une nouvelle armure, bien sûr ! Passé ce cérémonial, Brian Michael Bendis et David Marquez remettent Tony Stark sur des rails plus sympathiques que ces dernières années.

Invincible Iron Man #1Invincible Iron Man #1 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de David Marquez
Parution aux USA le mercredi 7 octobre 2015

Évacuons tout de suite l’éléphant qui est dans la salle : la nouvelle armure d’Iron Man, anguleuse et qui véhicule assez peu d’expression, je ne suis pas très client. D’autant que David Marquez fait par ailleurs des merveilles avec du design, des textures (la jeune femme que Stark rencontre, le nouveau masque de Madame Masque ou encore le nouveau look du personnage rencontré sur la dernière page). Mais du coup, quand on colle ce truc géométrique dans les pages, ça attire l’oeil comme un truc 3D collé sur du dessin conventionnel. Passé ce « machin » (qui reste donc un problème), Marquez installe une vraie ambiance, assez légère, qui tranche un peu avec les approches de ces dernières années.

« I believe the scientific term is horndog, Mr. Stark »

Invoquer le nom de Bendis, c’est aussi, bien souvent, rameuter par principe ses détracteurs pour des épisodes des Avengers publiés 10 ans auparavant. Là, si on s’en tient à cet épisode, le scénariste écrit quelque chose de plaisant, qui arrête de charger la barque de Stark. Ce dernier se tape une sale réputation (quelqu’un lui redit dans cet épisode) mais il est ici « dé-névrosé », alors qu’en même temps Bendis ramène dans la boucle des éléments sur lesquels on est peu revenus depuis leur découverte (c’est à dire la question de la véritable identité de ses parents, encore que j’aurais bien aimé qu’on voit le frère aussi). Du coup cela se lit agréablement, comme un regard neuf sur le personnage. Libéré du côté trop futuriste d’Hickman ou même d’une bonne partie de la psychose post-Civil War. Cela ne veut pas forcément dire qu’il s’en tire facilement, le flou persiste un peu sur l’état de sa fortune (il n’est visiblement pas sur la paille mais les scènes dans sa tour collent peu avec ce qu’on voit dans Avengers #0, avec Vision). Reste la surprise de la fin de l’épisode. Et là pour le coup, avec un protagoniste important de Secret Wars, je me demande si, malgré ses dires, Marvel ne spoile pas à fond (encore que… clone, LMD, skrull… tout est possible). Juste une petite question qui n’est pas réellement posée en ce sens dans l’épisode mais… Ce serait carrément énorme si le gentleman aperçu à la fin était lié à la famille de Stark.

[Xavier Fournier]