[FRENCH] Dans l’espace on ne vous entends pas crier, OK, mais par contre on peut vous voir saigner ! Invincible et ses alliés passent ce numéro anniversaire en orbite de la planète Viltrum et le moins qu’on puisse dire c’est que tout le monde n’en revient pas vraiment intact…

Invincible #75 [Image Comics] Scénario de Robert Kirkman
Dessins de Ryan Ottley
Sortie aux USA le mercredi 3 novembre 2010

Des différentes factions viltrumites s’affrontent quelque part dans les cieux de Viltrum (véritable mausolée de cette race supérieure et extra-terrestre). Ce qui commence comme une simple opération commando pour Invincible, Oliver et les autres va vite dégénérer et il faut reconnaître aux auteurs un certain talent à lâcher les rebondissements de manière arythmique. A chaque fois qu’on croit que l’issue de la bataille est en train de se décider, Kirkman nous assène une scène choc, un corps qui éclate ou un des héros qui y passe. Et difficile de voir les choses venir, tellement les moments de bravoure de tel ou tel personnage peuvent sembler être un champ du cygne pour qu’au contraire ce soit le type d’à côté qui ramasse. La mort frappe au détour d’une page ou d’une phrase, sans prévenir, et on voit ainsi l’univers d’Invincible transformé. Peut-être pas « totalement » transformé, je vous l’accorde mais le combat joue un peu le rôle d’un accélérateur de particules, tout en nous promettant qu’il reste encore des choses à régler dans l’épisode suivant (et que, même parmi les survivants, tout le monde n’est pas à l’abri par la suite…).

A noter également que ce gros comic-book d’une soixantaine de pages (pour 5.99 $) contient également des back-ups consacrées à Tech-Jacket et Science Dog et qu’on est donc loin d’un comic-book de 22 pages aussi vite lu qu’oublié (ceci dit pour être honnête Tech-Jacket ne m’a jamais beaucoup intéressé). Kirkman n’est pas tendre avec ses personnages ou tout au moins ne les ménage pas (dans le genre, il me fait un peu penser à la manière qu’à Erik Larsen de traiter certaines de ses créations). Personne n’est à l’abri et la Guerre des Viltrumites n’est même pas fini. Autant dire qu’on n’a pas fini d’en voir… Peut-être que le seul petit reproche qu’on pourrait faire est le manque de quelques pages didactiques pour permettre aux lecteurs qui reviennent à l’occasion du 75ème anniversaire de mieux s’y retrouver. D’un autre côté le récent « Invincible Returns » tenait un peu ce rôle donc les intéressés ne devraient pas avoir trop de mal à se faire une séance de rattrapage si besoin est…

[Xavier Fournier]