Avant-Première VO : Review: Incredible Hercules #127[FRENCH] Greg Pak et Fred Van Lente font remonter vers l’avant une intrigue qui était dans l’arrière-plan ces derniers mois. Les dieux de l’Olympe (ou plutôt « ex-Olympe) ont été obligés de se rapprocher des affaires mortelles après la destruction de leur royaume. On savait qu’Héra avait la puissance, un sale caractère mais aussi la volonté de se venger d’Hercules ? Voici l’occasion de voir sa colère s’exercer… Tout en ménageant quelques liens avec l’univers Marvel puisque l’épisode s’intitule Dark Reign. Tout un programme…

Incredible Hercules #127 [Marvel] Scénario de Fred Van Lente & Greg Pak
Dessins de Dietrich Smith
Sortie américaine le mercredi 25 mars 2009

Incredible Hercules #127Tandis qu’Hercules, Amadeus et Athena se reposent (enfin le mot est grand, ils sont assis dans une cafétéria) après les événements des derniers mots (mais aussi après le premier arc des nouveaux Mighty Avengers), ils sont la désagréable surprise de voir débarquer Héra, la belle-mère des deux dieux grecs. Je vous dirais bien que la mythologie reprend ses droits mais d’un autre côté elle a toujours été présente depuis le lancement de l’actuelle série d’Hercules, les auteurs cherchant à le réconcilier avec ses racines légendaires. Et jusqu’ici tout ça ne s’est pas mal goupillé. Là, j’ai quand même un problème, c’est qu’Héra manque un peu de charisme. Et que ses rappels aux mythes (par exemple la naissance d’Athéna), pour être exacts si on se rapporte au panthéon, en sont un peu trop grand-guignolesques quand ils sont racontés ainsi au premier degré… Alors que ce genre de scène ne m’avait pas tellement choqué jusqu’ici dans la série.

Dans le même temps, pour qui ne sait pas que le nouveau garde du corps d’Héra est un ancien adversaire des Avengers, je trouve que la chose n’est pas vraiment mise en évidence. Et dans le même ordre d’esprit, quand Norman Osborn arrive dans l’histoire et s’étonne que certaines personnes se prennent pour des dieux grecs, on a envie de lui demander comment il a pu oublier l’existence d’un certain Ares, suite aux événements récents… A l’inverse, ce qu’on continue d’insinuer sur les origines de Amadeus « Mastermind Excello » Cho m’intéresse bien plus. Curieux de voir ce que tout cela donnera sur le moyen terme mais pour l’instant l’histoire présente semble piétiner, malgré un cliffhanger qui nous promet (ouf) beaucoup plus d’action et de tension soutenue…

J’aime bien le travail de Pak et de Van Lente. J’aime bien, également, ce sympathique dieu tellement humain qui donne son nom à la série. Et Amadeus Cho ? Oui, oui, j’aime bien aussi. Peut-être justement est-ce parce que je suis habitué à aimer tous les aspects de la série que l’intrigue concernant Héra et ses dieux « modernisés » me déçoit un peu, tant par moment on dirait une digression de la série, comme si l’idée venait s’y greffer de manière artificielle. S’ajoute un sentiment de déjà vu (reportez-vous aux dieux de l’Olympe tels que les écrivait Greg Rucka dans ses Wonder Woman, par exemple ou encore, sur un plan plus littéraire, le American Gods de Neil Gaiman). Ça reste sympathique (et j’imagine qu’en TPB, par exemple, ce sera moins flagrant) mais Incredible Hercules nous a simplement habitué à mieux…

[Xavier Fournier]