Avant-Première VO : Review Immortal Iron Fist #22[FRENCH ] La « huitième cité » est un élément mentionné dans Immortal Iron Fist depuis des mois et on pouvait penser que le mystère allait mettre un certain temps à se découvrir, qu’on nous occuperait un bon moment avant d’arriver à une forme de révélation. Duane Swierczynski prend au contraire le chemin inverse. Ici, on ne perd pas de temps avec la quête, on va droit au but en se moquant des clichés des comics. Et qui s’en plaindrait ?

Immortal Iron Fist #22 [Marvel] Scénario de Duane Swierczynski
Dessins de Travel Foreman
Sortie américaine : mercredi 4 février 2009

Immortal Iron Fist #22Ils l’ont trouvé (d’ailleurs dans des circonstances pas tout à fait raccord avec la scène du mois dernier, mais ce n’est guère important). Iron Fist et les Immortal Weapons ont trouvé la « huitième cité capitale du paradis » et ils ont… toute l’occasion d le regretter. Car aussi puissants qu’ils soient, rien ne les préparait à cette ville qui ressemble singulièrement à l’Enfer (on pense au fameux texte de Dante en plusieurs endroits). La scène de leur capture n’est pas franchement des plus convainquantes mais Duane Swierczynski arrive à s’imposer avec un ton presque martial, qui n’épargne pas ses personnages. Pas le temps de souffler, pas de longues balades dans la montagne… C’est un peu comme si quelqu’un avait d’un coup décidé d’appuyer sur l’accélérateur. Il y a quelque chose de très télévisuel dans ce bond dans le temps… Non pas qu’on avance de deux ans dans le futur mais les héros se retrouvent rapidement dans une situation qu’on avait pas vu venir (en tout cas pas si vite). La mission n’est alors plus de trouver la huitième cité… mais d’y survivre.

Travel Foreman assure aux dessins et plante bien l’ambiance, en complément parfait de Duane Swierczynski. Au niveau des lacunes je citerais peut-être le fait que finalement, bien qu’ils fassent partie de la série depuis près d’un an et demi, on a du mal à cerner certains des caractères individuels des Immortal Weapons. Cet arc commence de manière énergique, avec une nouvelle approche, mais pourtant continue de semer des éléments de la légende d’Iron Fist. On ne s’en plaindra pas…

[Xavier Fournier]