Avant-Première VO: Review Green Lantern #15[FRENCH] Simon Baz, le nouveau Green Lantern, tente de prouver qu’il est innocent. Et il a peut-être une piste. Mais pendant ce temps l’univers continue d’être contaminé par la troisième armée. Après avoir faussé compagnie à la Justice League, sur quels alliés Baz peut-il compter ?

Avant-Première VO: Review Green Lantern #15Green Lantern #15 [DC Comics] Scénario de Geoff Johns
Dessin de Doug Mahnke
Parution aux USA le mercredi 19 décembre 2012

Devenir le détenteur d’un anneau de puissance, ca vous change la vie. Mais la vie de Simon Baz était déjà passée au hachoir quelques heures avant ça, accusé d’un acte de terrorisme qu’il n’a pas commis. Du coup la priorité du nouveau héros de la série est de prouver qu’il n’a rien à voir ça… D’autant qu’il ignore, pour l’instant, le danger qui menace l’univers. C’est pourtant dans ce numéro que la « Third Army » va faire sentir sa présence et commencer à s’intéresser directement à lui. A noter que la supporting cast de Baz continue de se préciser et que les agents fédéraux chargés de son cas commencent à prendre des nuances assez intéressantes. Les agents Fed et Valdez pourraient-ils devenir un peu les Sam & Twitch de la série Green Lantern ? Allez savoir… En tout cas l’épisode donne réellement l’impression que diverses intrigues convergent et se mélangent enfin. On a passé le cap de « l’installation » de Baz dans la série et le scénariste commence vraiment à passer à une vitesse supérieure.

Ainsi, on est heureux de voir que le Green Lantern Corps commence à prendre la mesure de la situation. Et Geoff Johns a l’idée intéressante de justifier la vitesse inégale de progression de la Third Army par une limite d’énergie… qui nous ramène directement au First Lantern, dont on connait enfin le nom. Ne vous attendez pas réellement à quelqu’un de très connu (pas de scène genre « Lui ????? ») mais c’est assurément un nom qui vient de loin chez DC. Un peu à la façon de ce qu’il avait fait pour Nekrom, Johns trouve encore le moyen de rebondir sur une référence obscure et de l’intégrer à sa mythologie, tout en prenant soin de poser de nouvelles questions (par exemple les indices mystérieux liés au guide d’Hal et Sinestro). Un assez bon numéro, avec en prime Mahnke qui gère assez bien le côté horrifique de la Troisième Armée…

[Xavier Fournier]