[FRENCH] A se promener avec un anneau vert, Simon Baz, le nouveau Green Lantern, n’a pas manqué d’attirer l’attention de la Justice League. L’occasion d’observer comment le personnage se comporte face à des pointures de l’univers DC. Bien sûr, le chaos ne tarde pas à régner, mais Baz se montre plus taciturne qu’on aurait pu le croire. Geoff Johns commence dont à distinguer ce qui distingue ce Lantern de ses prédécesseurs…

Green Lantern #14 [DC Comics] Scénario de Geoff Johns
Dessins de Doug Mahnke
Sorti aux USA le mercredi 7 novembre 2012

Tandis que les Gardiens de l’Univers se glorifient sur l’avancée de leur plan et de leur « Third Army » qui devrait bientôt avoir englobé l’univers (mais est-ce vraiment réaliste alors que le reste de l’univers les ai si peu remarqué et que sur Terre la troisième armée soit encore totalement inaperçue si sa croissance est supposée être si rapide ?), le First Lantern les observe. Et de son côté Blackhand cherche de l’information auprès de la seule personne qui peut lui en donner. Portés disparus, Hal et Sinestro ne sont peut-être pas au bout de leur calvaire alors qu’un autre personnage les repère…

Mais le morceau de résistance de ce numéro, c’est bien sûr la bataille annoncée dès la couverture entre Simon Baz et la Justice League. Ou l’absence de bataille, puisqu’à la grande surprise de la Ligue, Simon n’est pas du genre à foncer dans le tas comme un taré. Au contraire il tente de régler les choses à l’amiable. Ce qui fait que certains des héros (et sans doute pas totalement par hasard Cyborg, autre représentant de la « diversité ethnique » de DC) commencent à s’intéresser à son histoire. Au fil de l’épisode, cependant, Simon aura le loisir de faire preuve de ses pouvoirs et de ses méthodes. Pour l’instant, ce qu’il y a d’intéressant, c’est que le personnage n’en est pas encore à voler de manière spontanée. Et que par la force des choses il peut compter sur son expérience des courses poursuites pour tromper même certains vétérans. On est moins convaincu, par contre, par une scène plus tardive où il rencontre à nouveau sa soeur. Vu que les autorités sont convaincues que Simon est un terroriste mais aussi un Green Lantern, on pourrait quand même s’imaginer que quelqu’un (Amanda Waller par exemple ?) aurait la présence d’esprit de mettre sous surveillance les proches de Baz, et en particulier sa soeur… L’épisode est globalement intéressant et continue d’installer Simon Baz. Par contre le surtitre « Rise of the Third Army » reste assez peu mérité, dans le sens où l’avancée de cette armée a du mal à convaincre. Difficile de croire qu’à cette allure ils auront détruit toute vie autonome dans l’univers à l’espace de quelques mois. Il faudrait des scènes un peu plus grandioses que des drônes jouant à « chat » avec leurs victimes. Peut-être aussi qu’observer l’effet de la Third Army sur certains autres « Corps » donnerait plus de dimension. La menace est un peu victime de son concept : elle manque, par la force des choses, de personnalité…

[Xavier Fournier]