[FRENCH] Plusieurs héros se sont unis pour combattre Solomon Grundy. Mais dans le fond, il s’agit surtout d’une guerre contre le Green et le Grey. Toute la subtilité de la chose étant que le Green Lantern de Terre 2 doit pouvoir compter sur des alliés dans ce combat. Mais l’humanité place déjà sa confiance en quelqu’un d’autre…

Earth 2 #5 [DC Comics] Scénario de James Robinson
Dessins de Nicola Scott
Sorti aux USA le mercredi 3 Octobre 2012

Après des épisodes d’origines et de rencontres, le scénariste James Robinson en arrive maintenant au moment où il faut réunir ses principaux personnages et former la base d’un noyau dur. On ne peut pas dire que sur ce plan ça fonctionne complétement. Il y a un sentiment de chaos… Mais à ce stade il est très possible que ce ne soit que le reflet de la désorganisation des différents héros (il faudra voir les épisodes qui viennent pour avoir une idée claire à ce sujet). Par contre il me semble qne Nicola Scott est moins à l’aise dans les scènes de groupe (ce qui n’était pas le cas sur ses précédentes séries). Là aussi l’avenir proche nous dira ce qu’il en est.

Ce qui est certain c’est que si la tension de la bataille titube un peu, Robinson s’y entend pour continuer de construire un univers par touches plus ou moins petites. Ainsi ce cinquième numéro nous donne une idée plus claire de ce qu’est l’équivalent du SHIELD ou d’Argus dans ce monde, qui possède ses propres héros officiels (une petite touche d’Ultimates). Dès les premières pages on est donc fixé sur l’existence d’un membre potentiel du groupe, tandis que le scénariste nous lache également quelques autres pistes dans les dialogues. La distribution de la série pourrait bien rapidement grandir. Enfin, si le noyau potentiel de l’équipe arrive à s’en tirer. Ce qui en théorie devrait être le cas oui (sinon ce serait bétassou d’avoir passé tant de temps à construire les personnages). En tout le rôle du nouveau « conseiller » consacre le poste important d’un anti-héros qui décidément est en train de prendre de l’ampleur sur Earth 2. Pas le numéro le plus habile de cette jeune série, mais c’est intéressant…

[Xavier Fournier]