Avant-Premire VO: Review Doctor Strange #2

7 novembre 2015 Non Par Comic Box

Doctor Strange #2[FRENCH] Recevant une « patiente » victime d’une infestation dmoniaque, le Docteur Strange s’enfonce dans les mandres de sa demeure, tandis que sa visiteuse reoit un ordre impratif : ne toucher rien. Mais quand ce guide se dmatrialise, la jeune femme doit se mfier de tout, mme des plats oublis dans la cuisine… Jason Aaron et Chris Bachalo poursuivent une remise en place salutaire de Doctor Strange.

Doctor Strange #2Doctor Strange #2 [Marvel Comics] Scnario de Jason Aaron
Dessins de Chris Bachalo
Parution aux USA le mercredi 4 novembre 2015

Avec ce deuxime pisode, le Doctor Strange de Jason Aaron et Chris Bachalo nous montre un peu mieux o il s’installe. C’est dire mi-chemin entre le Doctor Strange de Roger Stern et… (c’est plus vident dans ce numro) les Wolverine & The X-Men du mme Jason Aaron. Non pas que la demeure de Stephen Strange dborde de jeunes lves. Au contraire le casting est assez restreint ce stade. Mais la structure narrative du scnariste est ici la mme : une visite/dcouverte mene tambour battant, avec des explications peine bauches concernant des dangers mortels, comme s’ils taient ordinaires. Aaron adopte ici le mme ton que lorsqu’il envoyait une nouvelle lve la Jean Grey Academy. Une conomie dans le dtail qui ranime la magie, qui fait qu’on se demande ce qu’il y a derrire les portes o l’tage du dessus. Jason Aaron avait dj, dans le premier, ramen le vocabulaire de Strange, c’est dire ses incantations les plus caractristiques (Bendis les avait effaces, leur prfrant des « nagafagazaza » moins puissantes, Hickman tait revenu un peu en arrire mais sans vritablement sentir la chose). L ? Aaron et Bachalo rendent Strange son « Tardis », l’expression visuelle de l’tranget de son univers. L’endroit la fois merveilleux, qu’on brle de dcouvrir, alors que dans le mme temps on tremble de peur de s’y perdre.

« Crimson bands of…? Hello ? »

Comme dans l’pisode prcdent, Bachalo s’clate avec des cratures qui ne sont pas supposes avoir de ralit physiques, qui tiennent plus d’un cartoon mystiques. Et cela colle parfaitement avec le ct surnaturel de la srie (et inversement au style de l’artiste qui ne vas pas dans le sens d’une narration linaire). Je n’avais pas fait le rapprochement l’autre jour en lisant Hercules mais c’est se demander (sans tre totalement convaincu cependant) si la fuite en avant des cratures affrontes par Strange n’est pas lie, d’une faon ou d’une autre, la rsurgence des monstres anciens combattus par Hercules alors qu’eux aussi sont effrays par quelque chose. Je doute que les deux storylines fusionnent totalement mais les rfrences sont si similaires qu’il y aurait de quoi organiser un petit crossover entre les deux sries.

[Xavier Fournier]