Avant-Première VO: Review Convergence #8[FRENCH] Convergence touche à sa fin. Les héros des différentes réalités s’unissent contre Telos et/ou Brainiac et finissent par s’embarquer dans un magma continuitaire qui se propose d’expliquer les 52 réalités. DC Comics crée ainsi « l’événement » en revenant sur des explications déjà fournies et en prétendant sauver les choses. Mais…

Convergence #8Convergence #8 [DC Comics]
Scénario de Jeff King & Scott Lobdell
Dessins de Stephen Segovia, Carlo Pagulayan, Eduardo Pansica, Ethan Van Sciver
Parution aux USA le mercredi 27 mai 2015

Battlewo… enfin, la planète sur laquelle se trouvent les cités prisonnières de Brainiac et Telos est désormais chargée en énergie temporelle et menace de détruire le Multivers. Les nombreux héros naufragés doivent alors prendre des mesures désespérées et des sacrifices sont en vue. Bon, sans rentrer dans les détails (ce qui impliquerait de spoiler plus avant), l’idée de ce dernier épisode est de résoudre l’existence du multivers actuel en l’attribuant à une cascade d’éléments temporels vus dans ces pages (moi j’étais bête, je pensais que l’affaire était entendue depuis Flashpoint). Dès lors que l’on donne deux explications contradictoires à un seul événement, celà ne sent jamais bon. À la base, DC Comics aurait été bien inspiré de confier ce projet à un scénariste expérimenté plutôt qu’à un nouveau venu comme Jeff King, qui s’égare dans un magma de paradoxes à moitié évoqués. Les maladresses sont nombreuses. Comment l’opération « Crisis » est-elle supposée aider ou résoudre le problème ? Les auteurs ne le savent pas, alors, surtout, on expédie la scène comme ça. Bien malin qui aura compris comment les 5 héros concernés auront changé le cours des choses ou de quelle manière. La cohérence était visiblement en vacances quand l’épisode a été écrit.

King et DC terminent la saga en essayant de nous démontrer que les nouvelles réalités sont les anciennes qui ont été « sauvées », la chose étant illustrée par deux doubles pages d’Ethan Van Sciver mais on passe la frontière du foutage de figure. Ainsi donc il faudrait croire que la Terre 2 actuelle c’est l’ancienne Terre 2 pré-Crisis « sauvée ». Et les Atomic Knights ou Hercules Unbound auraient été « sauvés » de manière à devenir une Justice League en armure qui n’a rien à voir. Le message général (« vous voyez, on n’a pas effacé le multivers, on a simplement tout changé ») est sidérant. D’autant qu’il passe derrière le Multiversity de Morrison qui était bien plus élégant en la matière. Donc en gros si vous êtes fans de l’antique Justice Society, ne pleurez pas, vous avez Earth 2, point barre. Le truc, que l’on soit d’accord ou pas, c’est que c’est déjà ce que disait Telos quelques épisodes en arrière, ce qui supposerait qu’il ait su à l’avance comment tout ça se goupillait. Ce qui fait de Convergence un serpent qui se mort la queue, un sous Zero Hour. Je comprends l’idée générale qui était de mettre en scène un sacrifice des personnages préexistants, un dernier « au revoir » que Flashpoint n’avait pas permis. Mais la conclusion, après un déroulement mal fichu ces dernières semaines, débouche sur du n’importe quoi, n’importe comment… Si vous avez compris ce qui arrive à Lois, son bébé et aux autres, écrivez-moi parce que là… Et après on vient de nous dire que les personnages pré-2011 étaient « trop complexes pour le public » et responsables de la crise des comics. Avec un Darkeid War en ligne de mire, DC Comics semble en plus bien parti pour nous en rajouter encore une couche. C’est officiel: c’est n’importe quoi.

[Xavier Fournier]