Avant-Première VO: Review Civil War II #2[FRENCH] Après que plusieurs de ses alliés aient été blessés ou pire, Iron Man décide de prendre le taureau par les cornes et d’enlever Ulysses pour en savoir plus sur ses pouvoirs. Tony Stark devient par la même occasion un fugitif, avec l’essentielle de la communauté des super-héros à ses basques. D’autant que l’inventeur a des méthodes pas spécialement douces.

Avant-Première VO: Review Civil War II #2Civil War II #2 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de David Marquez
Parution aux USA le mercredi 15 juin 2016

Iron Man ne croit pas, mais alors pas du tout au bienfondé des pouvoirs d’Ulysses. Il part donc à l’assaut de la nation des Inhumans pour mettre la main sur le nouveau personnage. Ce faisant, il réveille les tensions entre les Inhumans et le reste de l’humanité… Tandis que tout le monde semble bien décidé à remettre la main sur ce super-voyant. Ce qui implique donc retrouver Stark et le neutraliser. La chose, c’est qu’Iron Man ne semble pas avoir tort cette fois-ci, Marvel s’étant visiblement décidé à redorer un peu son blason. Il est celui qui réfléchit le plus aux implications des choses et à leur moralité. En un sens, il réagit comme Batman si ces évènements impliquaient la Justice League. Mais Bendis patauge sur certains éléments, comme par exemple le fait de bien peu impliquer l’homme de la rue. J’aimerai bien aussi avoir l’avis de quelques héros Marvel lié à des futurs potentiels, preuve que l’avenir peut être changé. On ne sait pas non plus quelle est la perception publique de la chose. Dommage aussi que personne d’autre ne semble réellement choisir le camp de Stark. Si c’est « Iron Man contre le reste du monde », ce qui devrait être le débat se retrouve réduit à une poursuite, avant que l’on nous réoriente vers une autre menace. Enfin, Bendis ne s’encombre pas de détails, à plus forte raison quand les complications ne vont pas dans son sens. Du coup, si l’Inhuman Karnak (dont le pouvoir est de voir le point faible en toute chose) attaque Iron Man, il suffit que Stark lui réponde « ah mais j’avais prévu le coup et cette armure n’a pas de point faible ». Ben voyons.

« Don’t do it, Tony »

David Marquez s’en tire assez bien, au niveau des dessins, à plus forte raison parce qu’il a pu se « faire » à Stark dans les premiers épisodes d’Invincible Iron Man. On regrette cependant que la narration soit inégale. Ce qui fait que lorsqu’Ulysses a une nouvelle vision, ce n’est pas vraiment le point d’orgue que l’on pouvait espérer. Le tout donne quand même l’impression d’être lu assez vite, même s’il faut reconnaître que cette fois les auteurs ont décidé d’arrêter avec les allers-retours dans le temps. C’est plus linéaire, mais c’est aussi un peu mou cette fois. D’autant que le manque d’équilibre, cette manière que tout le monde a de se liguer contre Stark (où sont passés quelques alliés potentiels, comme son frère ou Doom ?), couplé au fait que les deux auteurs travaillent sur sa série solo, fait qu’on voit venir gros comme tout un retour de manivelle. Un épisode pas fondamentalement mauvais mais vite lu et avec peu de sentiment de surprise, malgré un rebondissement sans doute pas présenté de façon assez spectaculaire.

[Xavier Fournier]