[FRENCH] Dans l’après Siege et juste avant la reformation officielle des Vengeurs, Iron Man, Thor et Steve Rogers ont encore bien des comptes à régler. L’idéal serait d’en parler à tête reposée ? Oui, seulement le voilà projeté dans de lointaines régions asgardiennes où le fait de se présenter comme ami du dieu du Tonnerre ne fait pas franchement bon genre sur la carte de visite. L’Enchantress et de nombreux trolls sont bien décidés à se venger. Mais… de quoi ?

Avengers Prime #2 [Marvel Comics] Scénario de: Brian Michael Bendis
Dessins de: Alan Davis
Sorti aux USA le mercredi 4 août 2010

Je ne sais pas si c’est le côté « funny » d’Alan Davis qui influe sur la production de Brian Michael Bendis ou bien sur la perception qu’on peut avoir du travail de ce dernier mais Avengers Prime, en terme de représentation des mythes asgardiens, possède le grain de fantaisie qui faisait cruellement défaut à Siege. Dans le crossover récent, Bendis se servait des dieux d’Asgard comme de chair à canon. Il ne s’intéressait guère à leur folklore… Là, les héros éparpillés parmi les Neuf Mondes m’ont paru par moment avoir des échos des Asgardian Wars qui avaient marqués plusieurs annuals des X-Men et des New Mutants dans les années 80. Et je dis ça dans le bon sens. C’est efficace, léger et on prend plaisir à parcourir ces mondes fantastiques, avec un parallèle sur trois niveaux des réactions de Thor, Tony Stark et Steve Rogers.

Le combo Bendis/Davis nous donne d’ailleurs un Stark qui « se la pète » délicieusement, fournissant de bons moments comiques dans l’épisode (et ça faisait un moment qu’Iron Man ne faisait plus rire !). Bon, pour être honnête il y a bien un petit souci de continuité, car la menace qu’on voit apparaître vers la fin était supposée évoluer sur Terre selon les épisodes du Thor de JMS, pas prendre le pouvoir ailleurs. Mais c’est une « différence de points de vue » sur laquelle je suis prêt à fermer les yeux (disons que sa situation a changé « hors caméra ») puisqu’au final le résultat est agréable. De quoi donner l’envie de voir Bendis refaire appel rapidement à Davis une fois cette mini-série terminée…

[Xavier Fournier]