[FRENCH] Brian Michael Bendis profite d’Avengers vs. X-Men pour remettre en évidence le background Kree du Protector. Sur le principe l’idée est bienvenue parce qu’il y a des semestres entiers où on a pu se demander ce que le héros foutait dans l’équipe. On a droit donc, à une sorte d’appel aux armes et d’au revoir à ce qui le retient sur Terre. C’est louable. Mais c’est ensuite que ça se complique…

Avengers #26 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Walt Simonson
Sorti aux USA le mercredi 15 mai 2012

Dans Avengers vs. X-Men, une sorte de version augmentée des Secret Avengers (rejointe par des pointures comme Thor ou le Protector) a pris la route des étoiles pour tenter d’attaquer la force Phoenix de manière préventive. Ca la minisérie centrale et le mensuel Secret Avengers s’étaient chargés de nous l’expliquer. Mais le Protector reste largement la chose de Brian Michael Bendis. A bien des égards c’est lui qui a refaçonné le personnage ces dernières années et en a fait un Vengeur. Oui, mais voilà, une fois devenu Vengeur, le Protector a surtout joué les seconds couteaux tandis que les Spider-Man et autres Iron Man occupaient le devant de la scène. Puisque là on a besoin du héros dans l’espace, Bendis s’intéresse donc à le réunir avec sa petite amie pour ce qui ressemble à un au revoir assez lugubre. Ces dernièrs temps Bendis a plus mis l’accent sur la vie privée des protagonistes (par exemple le couple Hawkeye/Spider-Woman) et ce n’est pas plus mal puisque ceci les « construit » et en tout cas leur donne plus de relief que d’éviter 15.000 lasers d’Hydra sur la même page. Le petit côté « Noh-Varr a une vie en dehors de son boulot » est donc appréciable…

Mais là où l’épisode se prend les pieds dans le tapis c’est qu’il s’intéresse ensuite largement à ce qui se passe dans l’espace… Et là je dois dire que j’ai beau essayer de réunir les éléments du puzzle, le tout donne singulièrement l’impression que la coordination n’a pas été faite avec Secret Avengers. Dans la série écrite par Rick Remender, on a vu Ms. Marvel et le Protector vaguement sous influence, déchirés entre leur loyauté à la Terre et leur héritage Kree (ou leur simili-héritage pour Carol). Le Protector allant jusqu’à expliquer en quoi il n’est même pas ressortissant de cet empire Kree mais bien de celui d’une réalité alternative. Là, le Protector de Bendis suit les ordres et rien que les ordres, ne se pose pas les mêmes questions que celui de Secret Avengers et, pour tout dire, on se demande où tout ça se glisse, chronologiquement parlant. Ayant lu l’épisode de Remender avant on est tenté de penser que c’est celui de Bendis qui ne colle pas. Mais en même temps ce dernier suit visiblement la trame d’AvX. Alors est-ce que c’est Remender qui est parti en vrille ? Toujours est-il que l’épisode tie-in « anachronique » (dont Bendis s’est fait une spécialité déjà sur Civil War, Secret Invasion ou Siege) a clairement des limites et que l’exercice est très casse-gueule. A côté de ça, si le dessin de Walt Simonson est toujours beaucoup plus stylisé que dans les années 80 ou 90, il est cette fois mieux complété par la mise en couleurs qu’il avait pu l’être dans Avengers #25, donnant un résultat qui fonctionne mieux. Dommage que le scénario de la dernière partie du numéro nous égare plus qu’autre chose… Est-ce que Bendis et Remender vont arriver à réunifier tout ça dans les mois à venir ?

[Xavier Fournier]