[FRENCH] Aquaman est toujours sur la piste de Black Manta, tandis que les Others, eux, tentent de retrouver Arthur Curry pour l’empêcher de céder à ses pulsions destructrices. Un épisode qui laisse une part importante à l’action mais qui, en même temps, donne un peu l’impression de tourner en rond en attendant la conclusion de l’arc.

Aquaman #12 [DC Comics]
Scénario de Geoff Johns
Dessins d’Ivan Reis
Sorti aux USA le mercredi 29 août 2012

Ce mois-ci c’est un peu « Aquaman as usual ». Bien que l’équipe créative ne démérite pas, on retrouve Arthur toujours habité par une rage au delà du raisonnable, avec les Others qui voudraient bien le rattraper pour le calmer et une Mera qui en est encore à se demander ce qu’on lui a caché d’autres. En un sens il y a beaucoup de personnages à gérer mais paradoxalement on a l’impression que les choses avancent peu (si on compare à ce qui se passait à la fin du numéro précédent, Black Manta a fait bien peu de choses dans le laps de temps nécessaire aux Others pour le retrouver.

Comparé aux autres sorties estampillées « Geoff Johns » cette semaine, Aquaman est égal à lui-même mais n’a pas les rebondissements d’un Justice League #12, d’un Green Lantern Annual #1 ou du JLI Annual #1. Ici, Johns joue plutôt la carte de la linéarité avec les épisodes précédents et c’est un peu rageant. En effet on à l’impression que ce douzième numéro gagne du temps en attendant le mois des #0. Ce n’est qu’ensuite qu’on nous donnera la fin de l’arc. Là où c’est dommage c’est que ce mois-ci on n’a pas l’impression d’un numéro très dense. Sans doute aurait-il été possible de raccourcir l’arc et de nous donner une conclusion plus marquée. Mais, une fois encore, c’est sûrement la comparaison avec les autres idées lancées par Geoff Johns cette même semaine qui font varier l’appréciation…

[Xavier Fournier]