Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man #7[FRENCH] Spider-Man et Silk continuent, tant bien que mal, de résister à leurs instincts sous le regard un peu gêné d’Anna-Maria. Si la nouvelle « Spider-Femme » va devoir prendre les mesures qui s’imposent, Spidey, lui, va vite se retrouver en tandem avec une autre héroïne, Ms. Marvel, tandis que le numéro nous présente un autre spider-avatar très « british »…

Amazing Spider-Man #7Amazing Spider-Man #7 [Marvel Comics] Scénario de Dan Slott & Chris Gage
Dessin de Giuseppe Camuncoli
Parution aux USA le mercredi 8 octobre 2014

On pouvait penser que Silk était « embarquée » dans la série au moins jusqu’au début de Spider-Verse. Mais Peter et elle en arrivent quand même à une décision bien plus logique : rester dans la même pièce est un problème. Il faut donc qu’ils s’éloignent. Dan Slott continue d’installer Anna-Maria comme la voix de la raison dans la série. Plus cartésienne que Peter, elle a, d’une certaine manière, plus le sens des responsabilités que lui. Ce qui donne une dynamique très intéressante. On est loin de la fin des 80’s, quand Mary-Jane Watson, seule femme à connaître le secret de Peter, se contentait de l’attendre en nuisette. Anna-Maria est une femme de tête, avec un vrai impact dans la vie du héros… Mais je me demande vraiment quel est son destin à moyen terme dans la série. Très vite, cette scène de vie (qui permet de marquer le fait qu’on est bien dans un épisode de Spider-Man et pas de Ms. Marvel) s’estompe devant un team-up simple mais efficace. La nouvelle Ms. Marvel croise le chemin du Dr. Minerva, Kree qui aime se pavaner dans le costume originel de Carol Danvers. Et que l’on puisse confondre son idole avec cette criminelle, ça ne va pas du tout à l’héroïne, qui s’élance à sa poursuite, rapidement rejointe par Spidey. L’action est un peu coupée par ce format de « deux demi-histoires dans un numéro » mais Slott et Gage trouvent vraiment la bonne voix pour Ms. Marvel. Les deux héros fonctionnent très bien ensemble.

L’autre moitié du numéro est consacrée à nous présenter Spider-UK, un Spider-avatar originaire d’une autre réalité. Quand j’avais vu les designs, j’avais été surpris qu’avec tous les spider-men alternatifs disponibles Dan Slott s’embête encore à en créer d’autres. Une fusion de Spider-Man et de Captain Britain, pourquoi pas… mais l’idée semblait destinée à meubler deux ou trois cases tout au plus. Le scénariste me détrompe ici en donnant au contraire un rôle central à ce personnage nouveau. À la fois Spider-Man mais aussi lié au Captain Britain Corps, il est donc lui aussi menacé par les tueurs de totem mais… lié à une organisation qui connaît bien le multiverse et son fonctionnement. Du coup Spider-UK devient peut-être (en tout cas pour l’instant) le personnage le plus important de Spider-Verse en dehors du Superior Spider-Man. En dehors d’Otto, c’est le seul qui puisse se montrer pro-actif. Même si le passage a les inconvénients de ses avantages (ça n’aurait pas été un mal que le Corps lui délègue un peu d’aide). J’ai aussi tiqué quand on voit la dépouille de « Captain Lionheart », pensant que la remplaçante de Captain Britain qui avait été membre des Avengers avait été « négociée ». Mais curieusement Slott conjugue le personnage au masculin (alors que sur le dessin on lui voit des seins, vous me direz tout est possible…). L’important, en tout cas, est que Spider-UK est ainsi bien installé et prend une importance inattendue.

[Xavier Fournier]