[FRENCH] Après avoir importé les jeunes X-Men originaux dans l’ère présente, Bendis change de point de vue en prenant des nouvelles de l’équipe de Cyclops (l’adulte, celui qui a traversé Avengers vs. X-Men). Une manière de préparer à l’inexorable rencontre, même si on aurait préféré que celle-ci intervienne un peu plus vite.

All-New X-Men #3 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Stuart Immonen
Sorti aux USA le mercredi 5 décembre 2012

Que sont donc devenus Cyclops et son équipe ? On retrouve le Scott Summers contemporain flanqué de Magneto et de Magik qui se tournent vers la seule autre mutante capable (peut-être) de se joindre à leur groupe : Emma Frost. Mais on ne peut pas dire que les retrouvailles soient aussi chaleureuses que Scott pouvait l’espérer. Bien vite l’intrigue dérive sur un autre aspect : le dérèglement des pouvoirs d’une partie des mutants… Même si tout ça n’est pas super clair. Les explications liées à Magneto et son lien mal défini avec Phoenix sont quand même abordées un peu trop rapidement (le scénariste se gardant sans doute une porte ouverte pour la suite). Et puis surtout tous les auteurs depuis AVX ont un peu (beaucoup) tendance à oublier que c’est Erik qui avait appelé Charles Xavier à la rescousse, trouvant que Cyclops allait trop loin. Le voir à nouveau copiner avec le même Scott Summers pose donc quand même question.

Inversement Bendis maîtrise bien mieux le sens de la culpabilité de Summers, qui ne semblait pas trop marqué par les épreuves récentes (alors qu’avec son complexe du martyr, la logique veut plutôt qu’il s’accuse de tout et se sente responsable de tout). De ce côté-là la discussion avec Emma trouve une utilité certaine et Bendis continue de mettre ses pions en place en vue de sa future série Uncanny X-Men. Entre les « originaux », l’école de Wolverine et les rebelles de Cyclops, Bendis, en trois épisodes, a bien passé en revue les trois factions mutantes. Par contre il est certain que la promesse de ce titre-là c’est « les premiers X-Men arrivés dans le présent ». Et là pour le coup leur présence est minimaliste, même si on nous la sert comme un coup de théâtre. Je trouve également un peu facile/dommage que dans un monde où Scott Summers est ultra-recherché le jeune Cyclops puisse se déplacer sans faire hurler les détecteurs des différentes équipes super-héroïques. Mais bon, sans doute faut-il se garder quelques idées pour la suite. Ce qui est certain c’est que l’épisode suivant semble promettre d’entrer enfin dans les choses sérieuses…

[Xavier Fournier]