Avant-Première VO: Review All-New X-Men #21[FRENCH] La classe de jeunes X-Men menée par Kitty Pryde, même avec le renfort d’X-23, ne fait pas le poids face à des fanatiques religieux anti-mutants. A moins qu’un peu de travail d’équipe vienne tirer Cyclops et les autres de ce mauvais pas. Un épisode en retrait par rapport à la qualité qu’on connaît à la série depuis son lancement…

All-New X-Men #21All-New X-Men #21 [Marvel] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Brendon Peterson & Brent Anderson
Parution aux USA le mercredi 15 janvier 2014

si l’album « Dieu créé, l’Homme détruit » a été assurément un moment fort des X-Men dans les années 80, précisant le message de tolérance de la série (et amorçant la rédemption de Magneto), les tentatives de Marvel de trouver des suites à cette saga, à coups de Purifiers et de rejeton du Révérend Stryker ont rarement été à la hauteur. De mémoire il n’y a guère que les épisodes d’X-Force par Christopher Yost et Craig Kyle qui sortent du lot (et encore parce qu’ils servent l’évolution/régression d’Archangel). En général quand je vois les Purifiers se pointer, avec un discours totalement démesuré (même pour des intégristes), ce n’est pas bon signe. Mais… là Marvel a su jouer une bonne carte en insérant quelques pages nouvelles dessinées par Brent Anderson (l’artiste originel de « Dieu créé, l’Homme détruit ») qui font très bien la jonction…

Dommage qu’on n’ait pas pensé à lui demander de mettre en image tout l’arc car, malheureusement, les choses ne décollent pas et les dessins trop noirs, trop chargés de Brendon Peterson, ses cases aux décors floutés, font que l’ambiance est noyée par cette approche. Peterson est un artiste très particulier en raison de son approche, liée à l’usage d’élements en 3D. Ca plait ou pas mais en général je ne crains pas. Mais là on est loin du travail qu’on avait pu voir dans les derniers Avengers de Bendis (la saga du Microverse) ou même de ses pages dans Age of Ultron. Du coup, à trop forcer les ombres les personnages ont parfois l’air d’oiseaux piégés dans le mazout et le tout se fait très « factuel ». Alors que scénaristiquement Bendis continue sur sa lancée (intégrer X-23 aux X-Men originaux) et y réussit plutôt bien. Mais le dessin plombe le tout, fais qu’on lit ça vite… et ce n’est clairement pas le meilleur épisode de la série. Vivement le retour d’Immonem.

[Xavier Fournier]