Avant-Première VO: Review Age of Ultron #1[FRENCH] Les machines ont gagné. Les derniers humains organisent la résistance; Et, non, ce n’est pas Terminator mais bien Age of Ultron qui démarre officiellement. Une saga attendue et retardée depuis des années, mais dont le premier épisode est… on ne peut plus conventionnel.

Age of Ultron #1Age of Ultron #1 [Marvel Comics]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Bryan Hitch
Parution aux USA le mercredi 6 mars

Vous vous souvenez de la saga des X-Men, Days of Future Past ? Et bien voilà qu’on nous la ressort sous le titre Age of Ultron. Difficile de dire autre chose de ce premier numéro de la série qui, s’il s’appuie sur des dessins assez efficaces de Bryan Hitch, représente au niveau scénaristique… Le néant. Ou guère mieux. Même si c’est très « tendance », Je ne fais pas partie des gens qui bashent systématiquement Brian Michael Bendis. Ses All-New X-Men sont d’ailleurs très sympathiques jusqu’ici. Mais ce qui a été présenté comme son chant du cygne sur les Avengers débute bien laborieusement. Ultron est devenu le maître du monde. Soit. Ca, le titre et la couverture nous le disaient d’emblée. Et le contenu, lui, tourne autour de ça sans grande valeur ajoutée. Le seul intérêt est de lister le détachement d’Avengers encore actifs. Mais tout ça sonne plus comme un numéro zéro que comme le début d’une grande histoire. D’autant qu’on a déjà vu un « numéro zéro » sous la forme d’un épisode des Avengers produit par Bendis et Hitch il y a des années.

Le seul début d’énigme qu’on pourrait trouver, ce serait dans la menton éditoriale du début, qui nous dit que tout ça se déroule à New York *de nos jours* et pas dans un futur apocalyptique. On est donc peut-être plus dans le registre d’une terre parallèle (ou d’une terre « réécrite » façon House of M) que d’un futur infernal. Mais sorti de là… Ce n’est pas passionnant du tout. C’est *ça* la grosse sortie de la semaine de Marvel ? Si on ne peut pas exclure que par la suite la série va se reprendre (c’est quand même à souhaiter !), ce démarrage a un parfum de vide. Les points les plus intéressants ont déjà été largement visités par Chris Claremont et John Byrne à la grande époque des Uncanny X-Men (suffit de redessiner les Sentinels à la place des Ultrons)… Et les Avengers qui se « cachent » dans les ruines de l’helicarrier (genre, l’endroit où Ultron va pas du tout mais alors pas du tout penser à aller voir…). Il y a intérêt à avoir un gros coup de théâtre dans les chapitres suivants… Parce que là…

[Xavier Fournier]