Avant-Première VO : Review New Avengers: The Reunion #3[FRENCH] Si la justification de « The Reunion » comme mini-série globale reste encore à étayer, ce troisième épisode, lui, a un avantage certain puisqu’il nous en dit plus sur la période de la captivité chez les Skrulls, jusqu’ici surtout abordée par ellipse. Et dans le contexte d’un couple désormais par un véritable gouffre, la phrase « He loves you » a de curieux échos.

New Avengers: The Reunion #3 [Marvel] Scénario de Jim McCann
Dessins de David Lopez
Sortie américaine le mercredi 06/05/09

New Avengers: The Reunion #3Le problème de base avec « New Avengers: The Reunion » c’est que l’on n’arrive pas de se débarrasser de l’impression que quoi qu’il arrive (ou pas) dans ce titre, il faudra à un moment ranger les jouets pour les rendre au mensuel New Avengers et à Brian Michael Bendis qui finira, lui, par résoudre la situation du couple Barton. Aussi les atermoiements sur fond de « je t’aime moi non plus » de la mini paraissent un peu sans lendemain. Ou tout au moins ce n’est pas là qu’on les découvrira, ces lendemains. Du coup le scénariste Jim McCann occupe depuis le début le temps et l’espace en nous donnant de manière totalement assumée la version super-héros de « Mr & Ms Smith ». Et là, clairement, c’est encore plus le cas dans le début de l’épisode…

Avant qu’on passe carrément à autre chose. L’histoire se met à nous donner des tranches de vie de Mockingbird du temps de sa captivité et il faut dire qu’on est bien loin de l’effet « creux » des tie-ins de Secret Invasion quelques mois en arrière. On voit bien en quoi son passage chez les Skrulls n’a rien eu d’une partie de plaisir, comment une telle épreuve peut vous rendre parano à vie, avec même le visage de l’être aimé qui finit par représenter totalement autre chose. D’ailleurs, j’en viens à me dire que McCann aurait sans doute été plus à son aise avec une mini en forme de flashback, centrée sur la période où Mockingbird était prisonnière plutôt que dans une sorte d’évocation du vrai/faux couple qui s’ignore et qui pourra difficilement évoluer ici. Ce troisième numéro de The Reunion me semble être le meilleur depuis le début du titre puisqu’il décris bien la (dé)construction de l’ex-Ms. Barton et en prime le dessin de David Lopez n’est pas désagréable du tout…

[Xavier Fournier]