Avant-Première VO : Irredeemable #3[FRENCH] Dans un monde où le super-héros le plus puissant s’est retourné contre ses semblables, les deux premiers épisodes nous ont bien montré que les bons n’étaient pas à la fête. Mais qu’advient-il dans le même temps des super-criminels ? Mark Waid répond à la question tout en démontrant une fois de plus la touche de sadisme du Plutonian.

Irredeemable #3 [Boom] Scénario de Mark Waid
Dessin de Peter Krause
Sortie américaine le 3 juin 2009.

Irredeemable #3Imaginez un monde où Superman se mettrait à systématiquement éliminer ses anciens collègues. Il commencerait sans doute par l’homme le plus dangereux pour lui, le pseudo-Batman, avant d’enchaîner avec d’autres super-héros selon leur degré de nuisance. Mais dans le même temps faites le compte : combien ces héros avaient-ils d’arch-ennemies qui maintenant ont le champ libre pour… quoi en fait ? Est-ce que le Plutonian, la création de Mark Waid et Peter Krause, est l’ennemi des héros et fait donc partie du camp des criminels ? Ou est-il devenu quelque chose de pire que les deux ajoutés ? Dans le sous-sol de la base caché d’un héros tombé, là où il rangeait tout son arsenal, les pires super-villains du monde commencent à réfléchir…

Et cette infusion de sang nouveau n’est pas pour me déplaire car dans Irredeemable jusqu’ici le point faible a été l’équipe des « héros les plus puissants du monde » qui n’ont pas forcément beaucoup de « texture » (peut-être à l’exception de Kaidan) au niveau de leur personnalité. Plutonian, en face, attire bien plus l’attention. C’est un mélange entre Superman, Doctor Manhattan et Hannibal le Cannibale. Il n’y a qu’a voir le sadisme de la scène d’ouverture pour s’en convaincre. L’arrivée de personnages qui ont plus de « gouaille » que des super-héros restés dans les années 80 est donc intéressante. Quand à savoir si tout le monde est debout à la fin de l’épisode, c’est encore autre chose. Irredeemable est en ce qui me concerne une série captivante mais à la longue, pour perdurer, elle devra sans doute se construire un « casting » d’opposants, un peu à la manière de tous les ennemis des vampires dans le Tomb of Dracula de Wolfman & Colan. L’épisode en lui-même est bon en tout cas et c’est une série que j’espère bien voir s’installer dans la durée.

[Xavier Fournier]