Avant-Première VO : Invincible Iron Man #10[FRENCH] Toujours lancé dans une saga expiatoire sur le ton de « les gars, j’ai déconné je m’excuse« , Tony Stark continue ses préparatifs pour disparaître de la circulation, avec l’aide de seulement deux alliés. Si Invincible Iron Man a été bien plus inspiré que la série précédente (Director of S.H.I.E.L.D.) jusqu’ici et si ce numéro contient bien une ou deux bonnes scènes, tellement « Stark » dans l’esprit… On n’échappe hélas pas à de gros clichés. Matt Fraction nous avait habitués à mieux.

Invincible Iron Man #10 [Marvel] Scénario de Matt Fraction
Dessins de Salvador Larroca
Sortie américaine le mercredi 4 février 2009

Invincible Iron Man #10Après avoir été le Big Brother de l’univers Marvel, Tony Stark n’a plus d’alliés. Ou presque (et on pourra d’ailleurs s’étonner de l’impasse faite jusqu’ici sur des amis comme James Rhodes. Ca vient visiblement dans les épisodes prochains mais bon, curieux que Stark n’ait pas pensé à ce fidèle). Voici donc Iron Man occupé à démanteler son empire avec seulement deux assistantes, à savoir Pepper Potts et Mariah Hill. D’une part on va commencer par regretter que l’éditorial de Marvel ne se soit pas mieux mis d’accord sur le sort des armures de rechanges de Stark. Dans Invincible Iron Man, l’inventeur s’arrange à l’évidence pour ne rien laisser derrière. Mais dans Dark Avengers au contraire on nous montrait tout un stock mal protégé. Visiblement l’Iron Man de Fraction est plus malin que celui écrit par Brian Michael Bendis. L’ennui c’est qu’ils partagent tous deux le même univers. Donc à part si Fraction nous prépare un revirement genre « tout ça fait partie du plan de Stark depuis le début », façon Christopher Priest sur Black Panther, il y un petit souci de cohésion (bien que, j’en conviens, ce ne soit pas la faute du scénariste en particulier).

Là où Fraction est plus à blâmer, c’est dans une scène qui intervient à peu près à mi-chemin de l’épisode, quand il modifie un personnage de la série de manière assez téléphonée. On verra ce que cela donnera dans les mois à venir mais j’ai bien peur qu’il y ait un « avant » et un « après » pour la personne en question et que bien que cela ressemble à une promotion, ça vulgarise en un certain sens tout en faisant perdre un certain sens de la normalité à la série. Il y a aussi des errances de logique. Pepper se demande dans quel but caché Tony a pu la renvoyer au bureau et ne le découvre que par accident… Alors qu’à l’évidence Stark avait bien préparé son plan… Alors pourquoi aurait-il laissé son assistante dans le flou ? A part entretenir le mystère pour les lecteurs de façon facile, ca n’a aucune logique au sein de l’histoire. L’évolution du rôle de Mariah Hill fait lui aussi un petit peu cliché mais là on est dans un autre registre. Disons que c’est pour le coup assez dans la manière de faire de Stark.

Cet épisode n’est pas fondamentalement mauvais. Disons qu’il surfe sur des directions qu’on voyait venir et qu’il se permet des raccourcis assez faciles. J’attends tout simplement mieux de Fraction. On verra si les choses reviennent à la normale le mois prochain.

[Xavier Fournier]