Avant-Première VO : Review Hero Squared: Love And Death #1[FRENCH] LE super-héros de la gamme Boom est de retour ! Captain Valor, ayant survécu à la destruction de son propre monde, est venu s’installer sur une Terre « normale », où il gravite autour de Milo, son double dimensionnel. L’ennui c’est que Captain Valor est tombé amoureux de Stephie, la petite amie de Milo. Et comme de bien entendu Milo a lui flashé sur une Stephie venue d’ailleurs. Le problème étant que cette autre Stephie est l’ennemie jurée de Valor. Le vaudeville au pays des super-héros est de retour !

Hero Squared: Love And Death #1 [Boom!] Scénario de Keith Giffen, J.M. DeMatteis
Dessins de Nathan Watson
Sortie aux USA le mercredi 28 janvier 2009

Hero Squared: Love And Death #1Cela faisait un petit moment qu’on n’avait plus entendu parler de Hero Squared, la comédie super-héroïque de Keith Giffen et J.M. DeMatteis (connus par toute une génération de fans pour leur Justice League International). Dans la semaine qui vient cette lacune va être comblée puisque les aventures du Captain Valor font l’objet d’une nouvelle minisérie. Attention cependant à ce que la joie ne soit pas de courte durée car les auteurs ont l’air de dire que « Love And Death » est la dernière mini de la saga. On retrouve donc Milo et son double, Eustache, toujours aux prises avec les affres d’un amour compliqué par l’existence des mondes parallèles. Et d’ailleurs ca commence plutôt mal pour le héros puisqu’on assiste à sa mort… ou ce qui semble être sa mort. Tout ça se produit dans un contexte où, de toute façon le bon Valor a décidé de raccrocher sa cape et de se concentrer sur ses ébats avec Stephie. Mais l’adage dit bien « Pour vivre heureux, vivons cachés »…

La relation entre les quatre personnages centraux prend un certain tournant dans cet épisode mais plus globalement la couverture variante tout comme un rebondissement vers la fin du numéro impliquent aussi une évolution pour le cadre des aventures de Valor. C’est drôle à lire sans virer dans la pantomime et dans les (quelques) moments sérieux il y a comme un petit côté du Supreme de Moore (comme la créature aperçue sur la fin). Bref, les retrouvailles avec Valor et sa clique sont à nouveau une réussite… Merci messieurs Giffen et DeMatteis !

[Xavier Fournier]