Avant-Première VO : Dark Avengers #5[FRENCH] Rentrés de leur première grande mission, les Dark Avengers ont trouvé une surprise qui les attendait devant chez eux. Quelqu’un dont ils se croyaient débarrassés. D’une manière générale c’est l’heure des débriefings et des tentatives de gérer la situation, alors que – peut-être – les premières craquelures apparaissent dans Dark Reign.

Dark Avengers #5 [Marvel]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Mike Deodato
Sortie américaine le 3 juin 2009.

Dark Avengers #5On peut ironiser sur certains tics du scénariste mais il y a un cas de figure dans lequel Brian Michael Bendis excelle là où pas mal de ses collègues se perdent ou deviennent insipides, c’est le « downtime », ce temps entre deux combats où souvent les personnages ne savent plus quoi faire de leur vie puisqu’ils n’ont pas un problème qu’ils peuvent régler avec leurs poings. On pourra même avancer que son Daredevil était excellent dans le « downtime » tandis que les combats n’y étaient réduits qu’au rang de formalité. Après quatre épisodes où Bendis aura saucissonné la création de l’équipe dans une bataille un peu trop bourrée d’effets spéciaux, le scénariste revient dans un passage plus propice à ce qu’il fait le mieux. Des réactions, des dialogues, des manigances. Et un Norman Osborn qui continue dans la lignée lancée naguère par Ellis. Bendis se fait plaisir (à lui et à son public) avec quelques phrases bien placées et des arguments finalement pas si « Ã©normes » pour justifier l’acceptation d’Osborn par le public américain. C’est vrai que ce n’est pas tout à fait comme si c’était le premier criminel qui s’achetait une conduite dans l’univers Marvel.

Si Normal continue d’être un bon client, on ne peut que se féliciter de voir d’autres personnages prendre un peu plus de relief. Oh, pas grand chose, mais c’est quand même un plus de voir des personnages comme Captain Marvel avoir un peu de « temps d’antenne » après le relatif mutisme qui avait été le leur ces derniers mois. Pourquoi le Kree fait il équipe avec ces gens ? Les premiers éléments de réponse se profilent. Les dialogues de Sentry sont… pour le moins croustillant. On n’est guère plus avancés en ce qui le concerne mais la situation s’épaissit et on réalise à quel point ce n’est pas forcément un cadeau d’être face à lui. En tout et pour tout il me semble que c’est l’épisode qui en fait le plus pour définir les relations à l’intérieur de l’équipe depuis… le premier, qui avait l’avantage et la facilité d’être le premier. Et dans le même temps l’aperçu qu’on a de leur prochaine mission semble promettre encore quelques effets spéciaux, ce qui n’est pas forcément pour m’enchanter. Je dirais que cet épisode est très bien et que Dark Avengers mériterait d’être toujours de la sorte. Mais si d’aventure la prochaine mission était aussi pleine de rayons magiques que la précédente, ce serait un peu décevant. On verra çà dans les mois qui suivent. Pour l’heure ce numéro est efficace et agréable. Faut dire aussi qu’avec un casting de « grandes gueules » comme ça, c’est un vrai plaisir de les voir partir en « live »…

[Xavier Fournier]