Avant-Premire VO: Captain America #610

1 octobre 2010 Non Par Comic Box

[FRENCH] Le fils spirituel de Captain America et le rejeton du premier Baron Zemo s’affrontent sans merci. Encore que l’ex-Bucky est ravag par les doutes et que Zemo, lui, est motiv par l’ide de corriger une erreur qui remonte 1945. Oui, son pre n’a pas russi liminer Bucky. Qu’ cela ne tienne, cela peut tre rectifi !

Captain America #610 [Marvel Comics] Scnario d’Ed Brubaker
Dessins de Butch Guice
Sortie aux USA le 29 septembre 2010

Ed Brubaker nous a donn, dans l’arc qui s’achve cette semaine, le meilleur Baron Zemo possible depuis l’poque des Thunderbolts de Kurt Busiek. J’irais mme jusqu’ dire que le Zemo de Brubaker est un poil plus costaud que celui de Busiek dans le sens o celui qu’on voit en ce moment arrive exister par lui-mme, sans l’ombre des Thunderbolts. Voici donc un Baron boost un peu aux mmes recettes que le Joker du film « Dark Knight », avec d’une part toujours un coup d’avance sur son adversaire et d’autre part la petite phrase qui fait mal, jusque ce qu’il faut pour dstabiliser le hros. D’habitude je ne suis pas trs client de ces scnes o un criminel sort deux ou trois phrases pour remettre en cause l’tat d’esprit du hros. Souvent, a ne fonctionne pas (c’tait typiquement ce qui se passait dernirement quand le Cap des 50’s avait captur le hros). Ici, au contraire, c’est particulirement efficace.

En un sens le Zemo de Brubaker est mme plus machiavlique que le Red Skull tant il n’pargne rien son adversaire, va droit au but (l o le nazi squelettique a tendance prendre un peu son temps dans des mga-arcs interminables). Butch Guice continue de canaliser un certain nombre d’influences classiques dans les graphismes. Sans se renier. Dans les dessins de Guice on continue de trouver des lments propres Colan, Steranko ou aux plus rcents pisodes d’Epting (ce qui se dfend puisqu’en un sens ce numro fait la boucle avec les tous premiers chapitres du run Brubaker/Epting). Il y a quelques mois j’avais dplor la baisse de rgime de Captain America mais on n’en est heureusement plus l et la srie a retrouv tout son punch !

[Xavier Fournier]