Avant-Première VO : Review Blackest Night: Teen Titans #3[FRENCH] Après Blackest Night: Batman et Blackest Night: Superman, la troisième minisérie/tie-in avec la « nuit la plus noire » s’achève à son tour. Beaucoup de Titans (vivants ou moins vivants) s’agitent mais, contrairement aux deux autres projets cités, le titre consacré aux (Teen) Titans se ménage une fin ouverte. Promesse de retombées futures ou queue de poisson ?

Blackest Night: Titans #3 [DC] Scénario de J.T. Krul
Dessin de Ed Benes
Parution aux USA le mercredi 28 Octobre 2009

Blackest Night: Teen Titans #3Ces derniers mois J.T. Krul a bizarrement mis en avant Dove comme maillon fort de Blackest Night: Titans. Je dis « bizarrement » car c’est un personnage qui, ces dix dernières années, aura existé un peu en clignotant, sauvé dans la série JSA puis se découvrant « off panel » une sœur dont personne n’avait jamais entendu parler. Plus encore que les deux premiers épisodes, cet ultime numéro lui donne de l’importance, non seulement dans l’histoire mais aussi, peut-être, dans la stratégie des événements à venir. Car le projet s’achève de façon un peu ouverte, un peu à mi-chemin entre les solutions choisies pour BN: Superman et BN: Batman. Il y a, comme pour Superman, utilisation d’un « deus ex machina » comme solution au problème mais ici, d’une part c’est amené de façon un peu plus floue mais dans le même temps, comme cela « résonne » avec des éléments vus dans les deux premiers épisodes de la série centrale Blackest Night, je me dis qu’on risque peut-être de retrouver certains personnages dans l’intrigue principale.

Ou bien que tout ceci nous promet des retombées pour Teen Titans ou Titans ? Cette demi-conclusion fait qu’on ne pourra vraiment estimer la portée de Blackest Night: Titans que lorsque tout le crossover se sera terminé, en jugeant des retombées éventuelles. On notera quand même que pour une mini-série estampillée « Titans » tous azimuts, elle est finalement assez peu occupée par les Jeunes Titans (essentiellement on se limite à Wonder Girl et Kid Flash), la parole étant plutôt donné aux Titans un peu plus âgés. Et je ne suis pas certain que la plupart des fans des Titans (Teen ou pas) se reconnaissent beaucoup dans Dove, qui a eu une présence marginale dans l’équipe. Personnellement ça ne me dérange pas car je suis depuis longtemps convaincu du potentiel du personnage mais j’imagine facilement certains lecteurs qui diront « Dov.. qui ? ». Reste qu’en trois épisodes J.T. Krul a livré un travail plutôt sympa et que j’espère que c’est un nom qui restera dans la tête des éditeurs la prochaine fois qu’il faudra réorganiser les titres Titans, car il se débrouille visiblement plutôt bien dans cette partie de l’univers DC, même si je suis un peu moins convaincu de son utilisation de Donna Troy (y compris une ou deux scènes qui vont sans doute contribuer à rouvrir le débat « Mon dieu les auteurs modernes n’écrivent que du glauque et du gore », mais enfin ma petite dame, quand on lit des histoires de zombies cosmiques, faut pas s’étonner non plus). Ed Benes, lui, est égal à lui-même, ce qui pour ma part n’est pas pour me déplaire… On attends donc une sorte de « suite » aux événements (faute de quoi il y aurait un souci éditorial de taille) mais l’ensemble est plaisant et pour l’instant les tie-in liés à Blackest Night maintiennent une qualité et une homogénéité rarement vue ces dernières années en cas de crossover…

[Xavier Fournier]