cbwolverine62c.jpg[FRENCH] A nouvel arc de Wolverine, nouveau scénariste. Et la prestation de Jason Aaron n’est pas une mauvaise surprise (peut-être inspiré par les retombées de Messiah Complex ?). Wolvie s’est mis en chasse de Mystique pour lui faire payer ses agissements. Du bon et du moins bon en terme de cohérence mais globalement l’épisode est assez bien écrit et percutant, grâce à son twist.


Wolverine #62 [Marvel]

Scénario de Jason Aaron
Dessins de Ron Garney

 

Sortie aux USA le 13 février 2008

 

Mystique ayant amplement guidée la main des Marauders, Wolverine s’est mis en tête de lui présenter la facture à coups de griffes et c’est bien compréhensible. Cela dit après avoir lu les épisodes récents de X-Men et ce que Rogue a fait subir à Mystique, j’ai un peu de mal à comprendre que la femme bleue revienne aussi rapidement comme si rien ne lui était arrivée. Ou alors Wolverine #62 parait avec un décallage et il nous manque quelques segments à venir dans X-Men. Ca, c’est pour la première réserve…

La seconde concerne une autre forme de cohérence: Wolverine et Mystique font connaissance en 1921 tandis que celle-ci est sur le point d’être tuée pour son apparence et ses pouvoirs… Pardon ? Encore s’il n’était pas fait allusion à ses pouvoirs je me dirais que tout ça remonte à une époque de sa vie où elle ignorait comment changer d’apparence. Mais là elle en fait clairement état. Aussi je m’étonne qu’une femme qui peut ressembler à ce qu’elle veut se fasse arrêter pour la couleur « exotique » de sa peau. Il y a là aussi un problème…

Mais (et c’est l’important), Jason Aaron se tire assez bien de sa tâche dans l’ensemble, jouant à la fois sur un Wolverine vengeur que rien n’arrête et sur le côté schyzo qu’implique la présence de Mystique. Ron Garney, assez inégal selon les séries, semble ici plutôt à son aise (sa Mystique lorgne allégrement sur celle de Silvestri) mais c’est bien le scénario qui est la matière première de cet épisode. Disons que sur la fin de l’épisode Wolvie se retrouve dans une position pas très favorable, que ni lui (ni le lecteur) n’avait vu venir. A partir de là la question n’est plus de savoir si Wolverine va battre Mystique (c’est connu d’avance) ni ce qu’il va lui faire subir (encore que…) mais bien comment il va s’y prendre. Dans ce registre, Aaron n’aurait pas dépareillé s’il avait écrit la défunte série Mystique. Plutôt une bonne surprise, comme je le disais… Espérons que la suite sera à la hauteur…

[Xavier Fournier]