[FRENCH] Les X-Men nouveaux sont arrivés ! Je sais, ce n’est pas la première fois que Marvel nous annonce un changement de ce type. Mais force est de constater que cette fois, il y a plus de vrai que d’habitude. Les X-Men ont établi leur nouvelle base d’opérations à San Francisco et l’ambiance est la même qu’à New York ! Après avoir affronté un Magnéto affaibli dans le dernier épisode (en guise d’introduction), les X-Men se reposent. Deux scénaristes et un nouveau dessinateur pour relancer la franchise. Et des poids lourds : Matt Fraction et Ed Brubaker au scénario et Greg Land aux crayons…

Uncanny X-Men #501

Scénario de Matt Fraction & Ed Brubaker
Dessin de Greg Land

Sortie américaine le 20 août 2008

Certains habitants de San Francisco ne sont pas très amicaux envers les mutants. Ils n’hésitent pas à battre à coup de battes de base-ball deux jeunes mutants innocents. Les X-Men, pendant ce temps, mènent la belle vie. Entre virées en voiture de sport, des vies de couples agitées (dans le bon sens du terme) et des repas arrosés, rien ne semble perturber nos héros. Mais la réalité va vite les rattraper et ils devront s’organiser pour lutter contre ce nouveau groupe « anti-mutant ».

Le duo de scénaristes impose son style dès ce numéro. Grâce à une présentation rapide de chaque personnage à travers différentes séquences, les nouveaux lecteurs peuvent facilement prendre le train en marche (et c’est le but de l’éditeur). Ils soulignent subtilement le rôle de Scott Summers, aka Cyclope, en tant que leader de l’équipe : il est présent sur la plupart des pages et il décrit la situation actuelle des mutants à travers un long monologue.

La narration simple et posée permet aux lecteurs d’apprécier encore plus le talent de Greg Land, au cours de ces 25 pages. On sait que l’aspect graphique de la série alternera entre Land et Terry Dodson (on a déjà pu admirer les deux artistes sur le numéro #500). Pour ma part, je trouve que le style « photo-réaliste » de Land colle mieux au ton donné par la série (attention, je ne décrie pas le travail de Dodson avant de l’avoir vu sur un numéro complet).

Après avoir laissé de côté les X-Men, cet épisode d’Uncanny me donne envie de me replonger dans la série…

[Pierre Bisson]