mcp5.jpg[FRENCH] Au bout du cinquième numéro, un écart se creuse entre les différents sérials de cette anthologie. Vanguard montre d’un cran, avec la révélation de plusieurs personnages pivots tandis que les autres, eux, font quand même assez remplissage. On serait tenté de dire que le bon l’emporte sur le maussade mais quel est l’avenir réel de Vanguard ou même de MCP ?

Sortie aux USA: Sortie aux USA le 16 janvier 2008

Après l’établissement d’une scène de crime très étrange, surveillée par le Watcher et impliquant de manière non précisée une partie de la communauté surhumaine, Guggenheim s’était un peu égaré dans les tribulations de son héroïne, perdant un peu de vue l’avancée de l’enquête. Ce n’est pas le cas avec ce cinquième segment dans lequel les choses se réveillent de manière assez soudaine. Il apparaît donc que Vanguard est – au moins en partie – une sorte de section Black Ops implantée dans l’Univers Marvel depuis des années et réunissant des héros appartenant à divers services secrets internationaux (l’un d’entre eux n’est pas réellement une surprise vu le CV de Guggenheim). On n’a toujours pas les réponses mais néanmoins on fait d’un coup connaissance avec trois ou quatre personnages liés à Vanguard. On peut désormais se poser les bonnes questions. Seule petite hantîse: il apparait que les chiffres de ventes de Marvel Comics Presents ne sont pas franchement folichons. Vanguard avait été un temps annoncé comme quelque chose appelé à avoir un fort impact sur le reste de l’univers Marvel. A l’heure où il apparait que MCP se dirige sous la barre des 20.000, on espère que l’éditeur tiendra sa promesse et que les gens qui se tapent 12 numéros de MCP pour savoir ce qu’est Vanguard verront bien, ensuite, des retombées s’installer…

D’autres sérials présentent nettement moins d’intérêt. C’est le cas pour le tout nouveau Savage Land (Ka-Zar et Shanna). Voir le seigneur de la jungle et sa compagne, pourquoi pas? Mais quand leur adversaire est le super-criminel costumé Killer Shrike, cela me replonge à l’époque des épisodes ringards d’Astonishing Tales (dans les années 70) où Ka-Zounet affrontait des membres de Zodiac ou que sais-je encore. Un Killer Shrike au milieu de la jungle, ca fait tâche et on entre difficilement dans le récit. De la même manière, sur le principe je ne suis pas contre une histoire sur la Wrecking Crew, sachant que depuis des années la plupart des scénaristes s’en servent comme d’une menace générique et que toute opportunité de les personnaliser un peu plus est donc bonne à prendre. Mais ce récit de leur captivité n’est guère intéressant (alors qu’on aurait pu espérer une sorte de Prison Break des super-villains). A plus forte raison quand, s’il s’agit bien de la suite directe des événements d’Omega Flight, il n’y a guère de logique par rapport à ce qui se passe dans New Avengers.

Reste pour finir Weapon Omega, qui n’est pas franchement le serial le plus intéressant depuis le début de l’anthologie. Ceci dit, je reste potentiellement intéressé car là pour le coup l’histoire semble prendre un brusque tournant, en s’inspirant d’un gimmick déjà utilisé par Alan Moore sur Captain Britain. Ca ne sauve pas pour autant le fait que le rythme est poussif mais cela laisse une lueur d’espoir. Peut-être que les choses vont bouger (cela demande à être confirmé dans les épisodes suivants).

En définitive, Vanguard se distingue du lot tandis que le reste fait quand même très remplissage. Marvel Comics Presents ressemble pour l’heure à une opportunité manquée. Il y a chez Marvel un certain nombre de dessinateurs recherchés qui peinent à produire un comic book entier à un rythme mensuel. On aurait pu penser que MCP était l’occasion pour l’éditeur de donner un peu de travail à des Travis Charest ou des Art Adams. Le sommaire aurait alors une autre gueule. Là pour le coup on serait tenté d’attendre que Vanguard paraisse à part sous forme de TPB…

[Xavier Fournier]


Collectorz.com Comic Collector