ironman22.jpg[FRENCH] Et comme si cette semaine il y avait une promo sur les enquêtes criminelles (après Initiative), le Iron Man qui sort cette semaine voit également le héros du titre enquêter sur un meurtre (bien réel celui-ci). Les enjeux sont un peu moins hauts, surtout vu que les personnages sont moins centraux et qu’il y a moins de retombées mais Roberto De La Torre fait des progrès spectaculaires.

Iron Man 22 [Marvel Comics] Scénario de Daniel & Charles Knauff
Dessin de Roberto De La Torre
Sortie américaine prévue: 26 septembre 2007

Un membre d’une équipe « territoriale », patronnée par l’Initiative, a trouvé la mort lors d’une bagarre contre un super-vilain. Allez savoir pourquoi, ça provoque tout un branle-bas de combat jusqu’aux plus hautes sphères et c’est Iron Man lui-même qui se charge de l’enquête. Comme si ce directeur du SHIELD, membre des Vengeurs et propriétaire de Stark International avait du temps à revendre… Cela dit, malgré cette invraisemblance (est-ce que Iron Man se déplace à chaque fois qu’un super-héros trouve la mort ? On verra bien si c’est le cas dans les prochaines occasions mais j’en doute), cela donne le prétexte à voir Stark dans un rôle plus humain, plus soucieux des vies de ses hommes, même quand ils ne sont pas directement sous ses ordres.

L’autre incohérence c’est le casting hautement improbable de l’équipe impliquée. Un super-groupe placé… sous la houlette de Captain Ultra ? Difficile de ne pas rire d’avance en pensant au bouffon qu’il a toujours été. Ceci dit les scénaristes en donnent une vision plus sérieuse. « Compétent » serait un grand mot mais le héros qui craint le feu en ressort lui aussi plus concerné, plus intense. L’ennui, c’est que comme ni la morte, ni l’équipe et ni le coupable ne sont des gens très connus, tout ceci n’a pas l’impact de l’enquête similaire vue dans The Initiative. La même équipe avec un ou deux membres pré-existants aurait eu des enjeux un peu plus relevés.

Ce qui distingue cet arc cependant c’est que Roberto De La Torre (déjà vu sur Ms. Marvel) semble gagner une plus grande maîtrise de son trait, lorgnant un peu du côté d’un McNiven (le coup de poing décoché par Iron Man, à un moment, fait furieusement penser à certaines scènes de Civil War). De La Torre est donc un artiste à surveiller et qui convient bien à la série, la dynamisant par son style, là où le scénario des Knauff est par endroit sympathique, pourvu de quelques idées. On reste quand même sur une impression de « peut mieux faire » quand à l’histoire mais c’est mieux que certains arcs récents de la série..

[Xavier Fournier]