[FRENCH] Il ne suffisait pas que le groupe vedette de la série soit harcelé par le mystérieux Starhawk : Les Skrulls sont arrivés à Knowhere (la base des Guardians Of The Galaxy) et c’est l’effervescence. Dans le brouhaha et les intrigues de palais, un seul des Gardiens semble avoir une idée claire de la réponse appropriée. L’ennui c’est que ses méthodes sont extrêmes. Les habitants de Knowhere se demandent si le remède n’est pas pire que la maladie…

Guardians Of The Galaxy #5 [Marvel] Scénario : Dan Abnett & Andy Lanning
Dessins : Paul Pelletier
Sortie aux USA : le 17 septembre 2008

Nous l’avons dit ces derniers mois, les Guardians Of The Galaxy sont un peu comme une équipe qui ne serait composée pratiquement que par des Wolverines : un ramassis d’antisociaux, de cyniques mystiques et d’assassins sauvages. Ce n’est pas une critique, loin s’en faut: Abnett et Lanning ont su forger ainsi une dynamique de groupe qui est relativement inédite. Cet épisode en est la preuve… Tout en remettant les pendules à l’heure. Car s’il y a plusieurs « Wolverines » dans le groupe, il y en a un qui en termes de sauvagerie et de dangerosité les éclipse tous. Une sorte de « King of the Kings » parmi les Gardiens. Ceux qui ont lui Guardians Of The Galaxy #4 auront deviné que je parle de Drax et dans ce cinquième numéro il n’est très certainement pas calmé. Plus encore : il est dur de lire ce 5ème épisode sans faire un parallèle avec la première saga du Hellfire Club dans Uncanny X-Men, quand le groupe était prisonnier et que seul Wolverine restait en état d’agir. L’aventure avait assis le statut de star de Logan au sein des X-Men et là Abnett & Lanning… Là, je ne pense pas que le numéro fasse de Drax une superstar de l’univers Marvel mais assurément il détermine la place de Drax dans le groupe et c’est à l’évidence le poste de furieux parmi les furieux…

Abnett et Lanning sont vraiment comme des poissons dans l’eau avec ce groupe et on en vient même à se dire que puisque Brian Michael Bendis va bientôt quitter Mighty Avengers, cela aurait été bien de voir A&L reprendre la série (je serais curieux de les voir écrire Ares et Sentry…). Qu’importe. Pour l’heure ils livrent une excellente série (où Paul Pelletier lui aussi s’éclate) qui arrive à s’incorporer dans Secret Invasion sans que cela sonne comme étant forcé. En prime les deux scénaristes n’oublient pas de gérer les storylines débutées avant Secret Invasion et on revoit Starhawk dans un état qui surprend assez les Guardians, lâchant encore quelques indices…

Les Guardians savent qu’il y a des Skrulls à bord mais ne savent pas comment réagir. Les Luminals (l’autre équipe résidant à Knowhere) sont derrière eux pour systématiquement les contredire. Et pourtant ils n’ont pas plus de méthode… Reste donc Drax pour faire les choix qui semblent incohérents au reste de l’univers, le flingue à la main. Mais… Drax ne serait-il pas un Skrull lui-même ? A moins que ce ne soit Gamora, dont les récentes actions semblent, sous un semblant amical, jeter la zizanie au sein des Gardiens ? Ce qui est sûr c’est qu’avant la fin du numéro un espion est démasqué… Mois après mois Guardians Of The Galaxie continue de s’installer comme un rendez-vous de qualité !

[Xavier Fournier]