[FRENCH] Captain America est revenu. Problème: il y a déjà un autre Cap et les deux s’affrontent. L’un parle de revanche tandis que l’autre se demande avec inquiétude si le vrai n’est pas de retour. Mais alors que lui reprocherait-il ? Selon la Marvel Way bien connue, quand deux héros se rencontrent, ils se tapent sur la figure. Leur lutte occupe le gros du numéro. Mais le combat le plus lourd de conséquences n’est-il pas celui qui se passe au même moment dans le QG du Red Skull ?

Scénario de Ed Brubaker
Dessins de Steve Epting
Sortie aux USA le 16 juillet 2008

Passons très rapidement sur la grande tenue de cette série: On vous le dit à chaque fois, Captain America est tout simplement le titre Marvel qui sait conserver une unité de ton quelque soit le dessinateur de service. Et là comme en plus c’est Steve Epting, l’artiste semi-régulier de Cap, la chose est entendue. Notons quand même qu’on en arrive au quarantième numéro et que ca laisse rêveur: un scénariste qui arrive à conserver la même ambiance, le même focus, sur quarante épisodes de suite, imaginez ce que ca donnerait sur les X-Men ou les Fantastic Four. Dans l’histoire récente de Marvel, il n’y a guère que Bendis qui s’y soit essayé (Ultimate Spider-Man, Daredevil). Mais même lui n’a pas écrit la série en se privant de sa star pendant plus d’un an. C’est pourtant l’exploit que Brubaker continue d’accomplir à chaque nouveau chapitre. Même si là on a DEUX Captain America pour le prix d’un et que, clairement, chacun est bien décidé à démasquer son rival…

Ironie du sort, le nouveau Captain (celui qui a un costume dessiné par Alex Ross) est sans doute le seul à ne pas savoir qui est son opposant. Il a fallu d’un coup d’oeil à Sharon pour le reconnaître. Les lecteurs l’ont sans doute aussi reconnus et, quand ce n’était pas le cas, les épisodes récents ont établi son identité sans trop laisser la place au doute. Même le Falcon avait sa petite idée. Mais le nouveau Cap, lui, n’est tout simplement pas assez au jus de l’histoire de l’univers Marvel pour comprendre. Et le fait que, quand le masque tombe, il soit encore plus confus est assez rafraichissant. Pas de « oh oui je vois, je l’ai vu mentionné dans les archives ». Non, le nouveau Cap arrive en oblique par rapport à la perspective habituelle du Marvel U et c’est plutôt pas mal. D’autant que le combat s’achève d’une manière qui laisse à chacun d’entre eux un avantage psychologique potentiel sur l’autre… Il va être intéressant de voir la direction prise pour les deux personnages. J’espère que Brubaker saura leur trouver une place sur le long court et que l’arrivée de l’un n’entraîne pas systématiquement la disparition de l’autre (après tout USAgent est bien arrivé à exister en parallèle de Captain America alors…).

Mais, ailleurs, un autre combat se déroule (celui qui avait commencé à la fin de l’épisode précédent dans la base de Red Skull). Là, l’issue est un peu plus spectaculaire même si on n’est pas encore tout à fait sûr de ce qui arrive à l’un des combattants. Ce qui est drôle c’est que depuis le mois dernier j’avais vu venir cette fin (ou quelque chose de proche) mais que pourtant même en se doutant de l’issue on n’a aucune idée sur le débouché que va lui donner Ed Brubaker. Si le combat entre les deux Cap est d’une certaine manière académique (avec, je le redis, cette perspective fraîche apportée par le fait qu’un des deux n’est pas « blasé » et ne connais pas grand chose au Marvel U), le second pourrait avoir une conclusion bien plus importante pour la suite de la série. Mais quoi ? Brubaker lui seul le sait. Mais il est certain que ce n’est pas encore cette fois-ci qu’il va nous passer l’envie de suivre son histoire… Excellent, comme toujours !

[Xavier Fournier]