Superman fait son coming out

Superman fait son coming out

13 octobre 2021 0 Par Lise Benkemoun

Superman fait son coming outA l’occasion de la journée nationale du coming out le lundi 11 octobre, DC comics a surpris son monde en annonçant la bisexualité assumée de Superman dans les comics à partir du mois de novembre 2021. C’est vrai que Superman est le porte-drapeau de la maison et que tout changement qui le concerne est toujours important, mais en réalité, c’est moins étonnant qu’il n’y paraît. Tout d’abord, il ne s’agit pas du Superman classique que tout le monde connaît, mais de son fils avec Lois Lane, Jon Kent, actuellement héros de la série de comics : “Son of Kal-El”. C’est dans le numéro 5, à paraître le 9 novembre aux USA, qu’on le verra donc embrasser son boyfriend journaliste, Jay Nakamura.

Cela s’inscrit parfaitement dans la tendance récente des comics américains depuis plusieurs années, on note une diversité nettement plus grande chez les super-héros. Il était donc logique d’inclure des personnages LGBT et queer. Après Apollo et Midnighter en leur temps, Robin, John Constantine et Batwoman, c’est au tour de Superman d’explorer son identité sexuelle. Tom Taylor, le scénariste, n’a d’ailleurs eu aucun mal à convaincre DC, même s’il admet qu’il y a encore 5 ans, cela ne serait sans doute pas passé.

L’an dernier, un sondage américain a montre que 16% de la génération Z s’identifie comme gay, bisexuel ou queer, c’est trois plus que dans le reste de la population US. Cette évolution va aussi dans le sens des engagements de ce nouveau Superman très concerné par les injustices sociales, les réfugiés et le changement climatique.

On avait déjà remarqué ses prises de position idéalistes et ses questions à son père : “Pourquoi n’en as-tu pas fait plus ?” lui demande-t-il après avoir constaté l’état actuel du monde. Ce à quoi Clark Kent répond qu’il sauve la planète en danger, mais que pour des décisions de ce genre, n’étant pas né sur Terre, il ne se sentait pas légitime. Mais qu’il encourage justement son fils à le faire ! Superman a combattu les Nazis et le Ku Klux Klan, a l’heure ou l’Amérique conservatrice gagne du terrain sur la discrimination, l’immigration et l’avortement, il est logique qu’il combatte pour les droits de la minorité LGBT.

[Lise Benkemoun]