Dernière ligne droite pour Supergirl, Flash et Green Arrow. Plongés dans une nouvelle réalité, ils vont devoir puiser dans leurs ressources pour éliminer une fois pour toutes le Dr Deegan. Au risque de tout perdre ?

Barry et Oliver n’ont plus de pouvoirs. Pris pour un duo de criminels, ils sont poursuivis par la police de Central City et… Superman !! Enfin, une version maléfique du kryptonien que John Deegan a choisi d’adopter. De son côté, Kara/Supergirl n’est pas mieux lotie. Prisonnière dans le « pipeline » de S.T.A.R. Labs, elle va devoir convaincre ses proches qu’elle n’est pas la menace à abattre. Heureusement, des amis de la Terre-38 viennent leur prêter main forte. Mais cela suffira-y-il à réécrire la réalité ?

PROBLÈME D’INTÉGRATION

Ce troisième segment d’Elseworlds met en avant l’entourage de Supergirl. Logique, puisque on est dans un épisode spécial de Supergirl. Mais quelque chose cloche dans le fait d’intégrer certains proches de Kara a l’intrigue. Si des alliés comme Superman, Lois Lane (déjà présents dans la 1e partie), J’onn J’onzz ou encore Brainiac ont une raison logique d’apparaître pour la résolution de l’intrigue, le personnage d’Alex D’Anvers (la sœur de Kara) ou Jimmy Olsen semble être le passage obligé du scénario. Le concept de Terres parallèles fait qu’une Alex doit exister sur Terre-1 mais qu’elle se retrouve ici et dans ce rôle précisément quand Deegan réécrit la réalité est plus qu’une coïncidence. Surtout quand ce dernier explique qu’il ne connaît pas la Terre-38 et qu’il a choisi Superman car il avait stoppé ces précédents plans.

LE PLEIN DE SUPER

Du monde de Supergirl, seul Superman sort du lot. Tyler Hoechlin s’amuse à jouer les deux versions du héros et s’en sort à merveille. Dans les scènes « civiles », il fait un Clark Kent crédible. L’alchimie avec Elizabeth Tulloch (en Lois Lane) est parfaite et on a l’impression de les avoir vus depuis des années à l’écran. Du coup, entre les scènes d’action réussies, les scènes à la ferme des Kent et même une scène finale dans la Forteresse de Solitude, qui évoque l’atmosphère des Superman de Richard Donner (clin d’œil à la tenue de Lois dans la scène du balcon), on a envie d’en voir plus !

SPIN-OFF ET FOLLOW-UP

La CW joue la carte de la continuité avec Elseworlds. Ainsi, dans les dernières minutes, Batwoman revient, comme pour nous rappeler qu’on risque de la revoir dans sa propre série spin-off. On aime à imaginer un autre spin-off centré sur Superman et Lois. Et quand on voit ce que l’avenir leur réserve, ça pourrait être intéressant… La dernière scène annonce explicitement le crossover de l’année prochaine : Crisis on Infinite Earths !! Cette célèbre saga des années 80 chez DC a été évoquée (notamment via la coupure de presse de 2024 dans Flash) et l’année prochaine, la chaîne se lance… L’occasion, peut-être, de fusionner les différentes Terres et relancer le Arrowverse ?

Si Elseworlds n’a pas l’ambition visuelle d’un Crisis on Earth-X de l’année dernière (l’absence des Legends et d’un vilain charismatique n’aidant pas), on passe un bon moment devant ses trois parties inégales. L’avenir du Arrowverse est en jeu et des questions sont laissées en suspens quand au sort d’un des protagonistes principaux.

[Pierre Bisson]