Elseworlds continue. Après avoir appréhender la situation complexe dans laquelle ils sont, Barry et Oliver, accompagnés de Supergirl, se dirigent vers Gotham pour obtenir des réponses. La ville de Batman n’est pas des plus accueillantes.

Gotham Forever

L’épisode révèle que trois ans se sont écoulées depuis que Batman a quitté Gotham sans explication. Et en tant que remplaçante du Chevalier noir, Batwoman a fort à faire dans une ville qui sombre dans le chaos. Oliver, Barry et Kara s’y sont rendus pour retrouver John Deegan, la personne qui a réécrit la réalité. Une quête qui va les mener dans un lieu iconique : Arkham !

« That’s not Batman »

On l’attendait depuis longtemps, ça y est, Batwoman a débarqué dans le Arrowverse. « Ce n’est pas Batman », dit Flash dans ce fameux épisode 2 du crossover Elsewords, mais c’est presque aussi bien ! Certes on aurait aimé en voir encore plus, mais pas d’inquiétudes, la belle est mystérieuse à souhait et aussi crédible dans son costume que dans son identité civile de Kate Kane. Elle possède un charisme sombre et un regard calculateur qui lui vont à ravir et rappelle son cher cousin.

Batwoman est interprétée par la star de la série « Orange is the new Black », Ruby Rose, et ce choix de casting a fait les gros titres dans le monde entier. Pourquoi ? Si CW lance la série de Batwoman  à l’automne comme prévu, Rose serait la première actrice ouvertement gaie ou lesbienne dans une adaptation super-héros de DC ou de Marvel (long métrage ou série TV).

Batwoman/Supergirl : un duo de choc

Rapidement, Batwoman se lie d’amitié avec Supergirl et c’est un plaisir de voir leur respect mutuel et leurs valeurs communes. Les deux héroïnes ont un gros point commun : devoir s’affirmer face à leurs cousins bien plus célèbres et respectés. Supergirl est moins en retrait dans cet épisode. Ce rapport avec Kate Kane est aussi intéressant que celui entre Barry et Oliver. D’ailleurs, leurs vies sont encore bouleversées dans les dernières minutes de l’épisode. Et ça ne va pas arranger les affaires de nos héros, qui, entre temps sont devenus les Triggers Twins, un duo de criminels connu des fans, à la faveur d’un nouveau changement de réalité.

Références à gogo

Réjouissez-vous, l’épisode regorge d’« easter eggs«  qui devraient ravir tous les fans, anciens et nouveaux. Des exemples : les noms des différents méchants (Nigma, Cobblepot et autres) la référence à Green Lantern et Jon Stewart (Diggle est Stewart sur la Terre-90), ou encore des rappels au passé de l’Arrowverse et même une référence aux films de Christopher Nolan. À noter que la propre femme de Stephen Amell (Oliver Queen) apparaît quelques minutes à l’écran dans le rôle de Nora Fries, la femme de Mister Freeze. Et bien évidemment, on ne peut pas passer à côté de la présence de John Wesley Shipp en Flash des années 90. Flash-90 tente de prévenir la Terre-1 de la menace qui arrive dans une scène qui fait fortement penser au rêve de Bruce Wayne dans Batman v Superman. On notera aussi le spectre de Crisis on Infinite Earths lors des explications du Monitor..

L’introduction de Batwoman est le point fort de cet épisode. Cela sera-t-il suffisant pour lui offrir sa propre série TV ? La ville de Gotham est peu accueillante pour les « touristes ». Une interprétation intéressante, proche d’un No Man’s Land. Mais tout en donnant aussi un signal fort : Gotham sera sans aucun doute la prochaine succursale du Arrowverse !

[Lise Benkemoun]