Nouvelle rentrée pour Supergirl! À cette occasion, la série passe de CBS à CW, autre chaîne du groupe Warner, qui abrite déjà Arrow, The Flash et Legends of Tomorrow. Il était donc naturel que la super-héroïne les rejoigne. L’ambiance de la série en est-elle affectée pour autant ?

It’s a job for…

Kara ne s’est jamais sentie aussi bien : elle a vaincu sa première grande menace à la fin de la première saison, elle a enfin gagné le coeur de Jimmy Olsen et est pleinement épanouie dans son rôle de Supergirl. Mais les réjouissances sont de courtes durées ! Tout d’abord, un mystérieux vaisseau kryptonien s’écrase en pleine ville. À son bord, un homme en sommeil. Puis le lancement raté d’une navette spatiale provoque l’arrivée de Superman à National City. Le cousin de Kara va l’aider à découvrir les vraies raisons de cet accident. Et le nom de Luthor semble mêlé à tout ça…

supergirl1

Deux têtes valent mieux qu’une !

Supergirl ne revient pas seule. En plus du reste du casting, son cousin Clark Kent alias Superman arrive à National City. Alors que l’Homme d’Acier n’avait été évoqué qu’en ombre ou en échange de SMS avec Kara, le voici enfin en chair et en os dans la série. Tyler Hoechlin a la lourde tâche de revêtir le costume de Superman. Face à la version ciné interprétée par Henry Cavill, Hoechlin doit se démarquer. Son Clark Kent est parfait : crédible dans le rôle de journaliste maniéré, il n’en reste pas moins un homme plein de charme quand on voit la réaction de Cat Grant ou d’Alex Danvers quand elles le croisent. Un peu comme le Clark Kent de Dean Cain dans les premières saisons de Lois & Clark. Son Superman est un peu plus problématique. Si l’apparence du personnages est parfaite : costume, petite mèche et mise en image des pouvoirs, on doute un peu plus de la crédibilité de Hoechlin. Certains diront qu’il « en impose » dans les moments de bravoures, mais il fait « petit » face à Mehcad Brooks en Jimmy Olsen. Si la légère différence d’âge des cousins kryptoniens est expliquée par une astuce, on se demande quand même si un acteur comme Tom Welling n’aurait pas mieux convenu. Mais l’acteur s’intègre parfaitement au reste du casting et son alchimie avec Melissa Benoit (Supergirl) fonctionne très bien.

supergirl5

Ennemis à tout prix

Cette seconde saison marque l’arrivée de plusieurs antagonistes pour la super-héroïne. Logiquement, ce n’est pas Lex Luthor mais Lena Luthor, la soeur de ce dernier, qui vient s’installer à National City. Lex est néanmoins évoqué et les créateurs en profitent pour caser une petite référence au film Superman de Richard Donner. Dans cet épisode, l’héritière Luthor est présentée comme une femme en pleine ascension sociale, cherchant à se démarquer de son frère. Du coup, pour avoir un vrai adversaire, un autre vilain habituellement lié à Superman est utilisé : John Corben, celui qui deviendra plus tard (avant la semaine prochaine) Metallo. La menace de ce premier épisode est donc relativement faible, puisque sans freak of the week (monstre de la semaine). On se demande un peu ce qui justifie que Superman reste dans les parages… On sera plus curieux du rôle joué par Brenda Strong, une doctoresse travaillant pour le Projet Cadmus. Une autre façon de produire des super-vilains en masse ?

supergirl4

Nouveau look pour une nouvelle ville

Passer de CBS à CW entraîne quelque changements pour la production de Supergirl. La série déménage de Los Angeles (USA) à Vancouver (Canada). Ok, la plupart des scènes sont tournées dans des studios. Mais pour les scènes extérieures (et elles foisonnent dans ce premier épisode), les rues de National City ressemblent étrangement à celles de Central City de The Flash ou Star City de Arrow. Même si le budget a été réduit, on ne voit pas encore la différence à l’écran. Les effets spéciaux sont toujours crédibles et l’aspect du Martian Manhunter reste toujours aussi spectaculaire. Les scénaristes recréent en un tour de passe de passe le quartier général du DEO (et un décor sûrement moins onéreux). Le seul bémol à ce changement, c’est le départ de Calista Flockhart. Pour l’instant, la transition s’effectue en douceur et on sent que l’actrice s’amuse encore à jouer Cat Grant. Ne voulant pas migrer vers Vancouver, l’actrice a quand même annoncé qu’elle serait là régulièrement. On espère que le nouveau patron de Kara/Supergirl aura autant de panache que Miss Grant.

supergirl6

Soyons clairs, nous avions regardé de loin la première saison de Supergirl mais nous étions intrigués de voir cette réinvention sur la CW. Pas de grosse déception à l’horizon et Superman ne dévalue pas le rôle de Supergirl. À voir les audiences spectaculaires de la chaîne hier, nous ne sommes pas les seules à le penser. Il faut juste espérer que la série ne déclinera pas une fois l’effet de surpris dissipé.

[Pierre Bisson]

Supergirl – saison 2 / Disponible dès le lendemain de la diffusion US en version originale sous-titrée sur MyTF1 VOD et sur l’iTunes Store.