Batman souffle donc ses 80 bougies et tout fan de comics qui l’ignorerait devrait être aveugle et sourd tant les manifestations, en particulier aux alentours du Batman Day de ce week-end, ce sont multipliées. Mais c’est l’année ou jamais pour sortir des livres sur Batman et cette semaineSiegfried Würtz vient ajouter sa pierre à l’édifice avec « Qui est le Chevalier Noir ? Batman à travers les âges ».

Qui est le Chevalier Noir ? Batman à travers les âgesA quoi bon un autre livre sur Batman. La question peut être posée, en effet, puisqu’entre les artbooks, les encyclopédies et à peu près tous les supports imaginables, ce cher Bruce Wayne ne manque pas d’ouvrages à sa gloire. Mais l’ouvrage de Dick Tomasovic, paru il y a quelques mois (à peu près au moment de l’anniversaire officiel de Batman) et celui qui parait ces jours-ci, signé par Siegfried Würtz (chercheur en littérature comparée) ont l’avantage d’être totalement différents et en même temps complémentaires. Le premier était une promenade dans la relation que l’on peut avoir Batman, traitant d’à peu près toutes les facettes du personnage dans un parcours personnel, un peu comme une visite guidée ou un dictionnaire amoureux. Dans le second, Siegfried Würtz se prête à un tout un autre exercice, qui revient au matériel d’origine. Les adaptations à l’écran ou en jeu n’interviennent qu’en huitième et neuvième partie de l’ouvrage (même si les premiers serials sont cités à l’occasion au début du livre), pour céder la place avant tout au « corpus » des comics. Un corpus qui bien entendu s’attache à décrire les conditions de la création de Batman mais qui, ensuite, ne s’éloigne jamais du souci du détail et de points de continuité précis. C’est résolument à ceux qui s’intéressent, connaissent ou veulent connaître, les comics que l’ouvrage s’adresse. Qu’il s’agisse de rendre justice à Bill Finger (scénariste et cocréateur escroqué par son partenaire lors du lancement de Batman) ou de comment et pourquoi le jeune Anarky aurait pu jouer un tout autre rôle dans les séries liés à Batman, l’auteur passe en revue les éléments constituant du mythe. Qui est le Chevalier Noir ? est sous-titré « Batman à travers les âges », on pourrait aussi dire « Batman, si vous avez manqué les 80 premières années ».

« Batman est omniprésent grâce à une existence plurimédiatique qui le rend immanquable »

Forcément, faire tenir 8 décennies dans 350 pages n’est pas chose aisée et on peut dresse un (tout petit) inventaire de choses qui manquent ou qui sont minimisées, comme Duke Thomas (mentionné dans les jeux mais pas dans la partie comics) ou l’impasse sur le Club of Heroes qui fait qu’on pourrait penser que les « Batmen de toutes les nations » sont un invention du seul Grant Morrison. Mais mieux que de parler de tout en s’y égarant vaut faire des choix de place et garder un cap. Ce n’est pas un listing ou un index des vieilles aventures de Batman une fois que c’est admis, c’est mieux. On pourra dire qu’en redonnant l’envie et la curiosité de relire les vieilles sagas de Batman sans tout raconter, les choix de l’auteur font qu’il restera, aussi, un plaisir de redécouverte. Dans le même temps l’ouvrage fait le choix de l’actualité puisqu’il s’arrête pratiquement dans les dernières lignes sur la projection du Bat-Signal dans plusieurs capitales (heureusement pour lui le « bat-sense » de l’auteur lui fait omettre de citer Paris, ce qui fait que l’annulation du signal Samedi dernier n’invalide en rien cette conclusion). C’est dire si le spectre couvert va réellement de 1939 à 2019…

[Xavier Fournier]