Les X-Men de l’équipe Blue sont, pour la plupart d’entre eux, les cinq membres originaux de l’équipe déplacés à travers le temps. Mais s’agit-il des vrais héros de la ligne temporelle de Marvel ou de personnes arrivées d’une réalité alternative ? Ce qu’il est convenu de surnommer les « All-New X-Men » n’en sont plus du tout certains. Une petite visite à leur ère d’origine s’impose pour le vérifier. Mais l’ennui est que la place est déjà prise. Qui sont donc les vrais X-Men là-dedans ? Et par conséquent qui sont les faux ?

X-Men Blue #19X-Men Blue #19 [Marvel Comics]
Scénario de Cullen Bunn
Dessins de R.B. Silva
Parution aux USA le mercredi 10 janvier 2018

Au début, les choses étaient claires (bien que pas dénuées de paradoxes temporels). Les jeunes versions de Cyclops, Beast, Angel, Marvel Girl et Iceman étaient venues du passé, attirées par McCoy. Du coup tout ce qui leur arrivait se répercutait sur leurs équivalents adultes (d’où un épisode de la période Bendis où le jeune Scott Summers manque de mourir et où son homologue disparait quelques instants). Ces derniers mois, ce n’est plus de mise. Après avoir réussi à remonter le temps, les jeunes héros ont constaté que les X-Men d’origine semblaient ne jamais avoir quitté leur époque. Etant une équipe « en trop », le groupe Blue est donc revenu dans le présent, ce qui ne semblait pas coller avec ce que l’on savait d’eux. La question méritait d’être élucidée et, à la faveur de « The Cross Time Capers », Cullen Bunn renvoi tout ce petit monde aux temps des origines pour en avoir le cœur net. Et là… Scott et les autres vont réaliser à quel point les apparences sont souvent trompeuses.

« My dream is altogether different than it once was. »

R.B. Silva met en image l’épisode de manière assez plaisante et efficace, bien que sans grand recherche narrative. La présente série n’a pas toujours été si bien dessinée, il faut le souligner. Dans cette amorce d’explication du comment et pourquoi les X-Men semblent ne jamais être parti, on regrettera cependant le peu de cas qui est fait de Jimmy « Kid Wolverine » et de Bloodstorm, personnages embarqués dans l’aventure mais qui ne disent finalement pas grand-chose alors qu’il serait intéressant d’avoir leur point de vue, forcément différent de leurs cinq co-équipiers. La fin du numéro réintroduit de manière logique et thématique des adversaires de l’équipe. L’épisode suivant devra par contre nous donner quelques explications sur les motivations des uns et des autres.

[Xavier Fournier]