Wormwood, le démon de Ben Templesmith, compte bien passer Noël à boire, comme à son habitude. Mais voici qu’un lutin de Noël pour lui faire part d’une catastrophe : Les forces capitalistes démoniaques ont attaqué le Pôle Nord, émasculé et tué le Père Noël. Il ne reste plus à Wormwood qu’à changer de cadavre et animer la dépouille du vieil homme afin de trouver une solution…

Wormwood Gentleman Corpse Christmas SpecialWormwood Gentleman Corpse Christmas Special [IDW]
Scénario de Ben Templesmith
Dessins de Ben Templesmith
Parution aux USA le mercredi 20 décembre 2017

Noël, c’est destroy pour peu que l’on sache s’y prendre. Un peu dans la même vibe qu’un antique Lobo Xmas Special, Ben Templesmith confronte sa création Wormwood, cynique à souhait, à l’esprit de Noël. On devrait même parler du fantôme de Noël puisque la maison de Santa n’est plus qu’un champ de ruine alors même que l’épisode débute et que l’auteur délivre une parabole simple mais efficace. La notion d’argent, une conspiration liée à des elfes de sang et au Black Friday, a tout simplement détruit Noël. Et c’est donc à un personnage sans foi ni loi (surtout sans le sou et pressé de retourner picoler) de remettre les choses dans l’ordre… en réanimant le cadavre du Père Noël.

« I say, you can’t touch me, testicle face. »

Une histoire simple et compacte qui permet de retrouver les ambiances et les effets de matière de Ben Templesmith. C’est surtout un prétexte pour retrouver le personnage dans ses œuvres. Le côté post-punk de Wormwood et de son créateur est une nouvelle fois tangible. Un comic-book à lire avec les Ramones (ou quelque chose de cet ordre) en fond sonore.

[Xavier Fournier]