[FRENCH] Le Silver Age commence réellement avec le revival du personnage de Flash sous l’identité de Barry Allen. Devant le succès, les Editors de DC Comics (et notamment Julius Schwartz) décident de relancer d’autres personnages du golden age, du plus connu au plus obscur, en essayant de créer une continuité temporelle.

Le nom du Psycho-Pirate était sans doute inconnu de la quasi-totalité des lecteurs de la fin des années cinquante. Il faut dire que Charley Halstead n’est apparu que deux fois dans le golden age. Les lecteurs font sa connaissance dans All-Star Comics #23 (1940 Series). Charley Halstead est linotypiste au sein du Daily Courier. Bien qu’il soit l’employé favori du directeur du journal, Rex Morgan, il développe un fort ressenti contre son ami. Petit à petit, il le jalouse et développe une personnalité criminelle. Sous le nom de Psycho-Pirate [Charley Halstead] il organise une série de crime visant le Daily Courier et Rex Morgan en utilisant les émotions comme la peur, la haine, etc… De plus en plus mégalomaniaque, Psycho-Pirate [Charley Halstead] défie la Justice Society of America. Après bien des péripéties, il sera arrêté principalement grâce à Atom [Al Pratt].

Dans All-Star Comics #23 (1940 Series) Psycho-Pirate [Charley Halstead] réussit à s’évader de prison en jouant une nouvelle fois sur les émotions auprès de son gardien. La Justice Society of America le ramènera en prison où il restera pour de bon. En fait, tel n’était pas totalement son destin. En effet, Psycho-Pirate [Charley Halstead] était censé revenir affronter la Justice Society of America dans l’épisode The Will of William Wilson. Il s’agit d’un épisode mythique que Gardner Fox écrivit et qui fut entièrement réalisé sans être publié. En effet, le 30 septembre 1949, DC Comics décident « d’annuler » une partie de son stock d’épisode d’avance pour des raisons fiscales (passages en charge déductibles de la totalité des charges immobilisées lors de la production des dits épisodes). Frappées d’un tampon « Written Off 9-30-49 » les planches furent conservées jusqu’à la fin des années soixante. Afin de faire de la place, il fut demandé à Marv Wolfman (alors jeune stagiaire) de découper les planches et de les détruire. Heureusement, incapable de détruire ces histoires inédites il essaya d’en sauver le plus possible. La quasi intégralité de l’épisode The Will of William Wilson fut donc sauvé et ressurgit au fur et à mesure dans les pages des publications de TwoMorrows Publishing.

Néanmoins, dans la continuité super-héroïque DC Comics c’est dans Showcase #56 (1956 Series) que ressurgit Psycho-Pirate [Charley Halstead]. Ce Team-Up (cf. French Collection #141) voit la réapparition de deux membres de la Justice Society of America, Hourman [Rex Tyler] (cf. French Collection #34) et Doctor Fate [Kent Nelson] (cf. French Collection #143). Le premier, devenu millionnaire finance l’expédition du second qui a repris ses activités archéologiques après avoir abandonné son identité masquée. Inza & Kent Nelson exhument les masques de Méduse. Il s’agit de masques en or représentant des états émotionnels et qui ont donnés naissance à la légende de la Méduse. Lors de la première de l’exposition présentant la découverte, la future femme de Rex Tyler tente de voler les masques. Elle est en fait manipuler par Roger Hayden, le nouveau Psycho-Pirate.

L’épisode nous montre Roger Hayden avec son compagnon de cellule moribond qui n’est autre que Charley Halstead. Ce dernier lui a appris tous ses secrets et notamment l’existence des masques de Méduse et la manière d’utiliser leur pouvoir. Il utilise ensuite les masques de Méduse pour perfectionner ses pouvoirs. Revêtu d’un costume, il va affronter Hourman [Rex Tyler] & Doctor Fate [Kent Nelson]. Ce dernier lui posera après l’avoir assommé un masque sans émotion sur son visage pour le neutraliser. Nous reverrons ultérieurement un masque en or équivalent, constitué de tous les masques de Méduse fondus dans une seule forme.

Résident de Earth-2, il affrontera ensuite The Spectre [Jim Corrigan] et la Justice Society of America après sa reformation. Dans cet épisode, il arrive à prendre le contrôle de Green Lantern [Alan Scott] (cf. French Collection #42) et se réfugie avec lui sur Earth-1 ou il sera malgré tout poursuivit et battu. Mais ce que ne savent pas les membres de la Justice Society of America c’est que le Commissionner Bruce Wayne (anciennement le Batman d’Earth-2) est également sous le contrôle de Psycho-Pirate [Roger Hayden] qui lui a insufflé une haine de ses anciens camarades. Heureusement, ils arriveront à libérer le Commissionner Wayne de l’influence néfaste du Psycho-Pirate [Roger Hayden].

C’est au cours d’une des nombreuses Crisis entre Earth-1 & Earth-2 que nous retrouvons Psycho-Pirate [Roger Hayden] allié à la Secret Society of Super Vilains menée par Ultra-Humanite. Mais même l’alliance de super-vilains de Earth-1 & Earth-2 n’arrivera pas à bout de la Justice Society of America & de la Justice League of America.

Mais c’est dans la mini-série Crisis on Infinite Earths que Psycho-Pirate [Roger Hayden] connaitra son heure de gloire (ou plutôt de traitrise). En échange de la promesse de disposer d’une Terre pour lui tout seul, il accepte d’entrer au service de l’Anti-Monitor dont le projet est de détruire toutes les terres parallèles du multi-verse. Il manipulera les émotions de Flash [Barry Allen] pour le compte de l’Anti-Monitor et ce dernier augmentera ses pouvoirs de manière à ce qu’il puisse influencer des planètes entières. Mais devant cet afflux de pouvoir, Psycho-Pirate [Roger Hayden] s’épuisera totalement et sera incapable d’utiliser ses pouvoirs sur une aussi grande échelle.

Lors du combat ultime de Crisis on Infinite Earths, son esprit cède totalement et il devient fou. L’épilogue de la mini-série le montre d’ailleurs dans un asile délirant sur le multi-verse dont il est un des rares à se souvenir. Après ce passage, Psycho-Pirate [Roger Hayden] reviendra dans les titres Infinity Inc. (1984 Series), un groupe constitué des enfants des membres de la Justice Society of America, et Outsiders (1984 Series). Il fera également quelques autres apparitions avant de revenir au premier plan à l’occasion une nouvelle fois d’une Crisis. Dans Infinite Crisis, il s’est allié à Alexander Luthor Jr afin de recréer le multi-verse. Cette fois-ci le prix de sa trahison n’est pas le contrôle d’une Terre mais plus prosaïquement la promesse d’obtenir Power Girl (qui est comme lui originaire d’Earth-2 et se souvient du multi-verse) comme esclave sexuelle (les temps ont bien changés dans les comics).

Mais il ne mettra jamais ses desseins à exécution puisque Black Adam lui pulvérisera la tête en enfonçant son masque d’un geste sans pitié (oui décidemment les comics ont bien changés de puis le silver age). Ainsi se termine, pour l’instant, la carrière de Psycho-Pirate qui de personnage quasiment inconnu se verra propulsé par un caprice des scénaristes en plein milieu d’évènements éditoriaux majeurs auxquels sa création ne le destinait nullement.

En France, sa rencontre avec Hourman [Rex Tyler] & Doctor Fate [Kent Nelson] dans Showcase #56 (1956 Series) sera publié dans Spectre n° 1. Ses affrontements avec la Justice Society of America reformé seront publiés dans Flash 2ème série (Comics Pocket) dans de superbes épisodes (ceci est mon avis personnel) de Paul Levitz, Joe Staton & Bob Layton.

Enfin, sa participation aux Crisis seront publiés dans La Ligue de Justice 1ère série, Super Star Comics (les deux chez Arédit Artima) puis sa dernière apparition dans Batman & Superman : Infinite Crisis récemment chez Panini. C’est ainsi qu’en France, ce personnage assez obscur (mais pas sans importance, loin de la là, dans l’histoire de la continuité super-héroïque DC Comics) aura bénéficié d’une forte exposition qui méritait bien une chronique.

[Jean-Michel Ferragatti]