[FRENCH] Après avoir exploré les fondamentaux de T.H.U.N.D.E.R. il est temps de s’attarder sur l’organisation adverse dirigé par le Warlord ainsi que ses moyens et alliés. Dès le premier épisode des T.H.U.N.D.E.R. Agents (publié en France dans Le Fantôme Aventures Américaines n° 112) nous découvrons que T.H.U.N.D.E.R. est en guerre ouverte avec le mystérieux Warlord (traduit en français par « Le démon de la guerre » ou simplement « Le démon »). Ce sont ses commandos qui ont attaqué le laboratoire montagneux du Professor Jennings pour voler le résultat de ses travaux.

Deux ans auparavant, T.H.U.N.D.E.R. a découvert son existence grâce à la capture d’un de ses hommes lors de la tentative de vol d’un moteur atomique. Le prisonnier leur apprit que le Warlord ambitionnait de s’emparer de toutes les découvertes scientifiques majeures et a engagé pour cela tous les criminels et espions du monde. Par contre, il fut incapable de leur dit qui était vraiment le Warlord car il se dissimule soigneusement y compris à ses principaux lieutenants.

Dans le deuxième épisode (dans Le Fantôme Aventures Américaines n° 113) nous découvrons à la fois la silhouette du Warlord mais surtout son principal lieutenant en la personne d’Iron Maiden traduit en français par « La dame de fer ». Dans un premier temps, nous ne la verrons que revêtue de son armure et ne découvrirons son véritable visage que dans T.H.U.N.D.E.R. Agents #7 (en France dans Tonnerre n° 4) sous le surnom de Rusty. Contrairement à d’autres, elle conservera son aura de mystère et nous ne saurons rien de son origine. Dans le même ordre d’idée, nous ne saurons jamais si elle possédait son armure avant de rentrer au service du Warlord et si elle lui procure des superpouvoirs. Nous la verrons cependant enfermée dans une prison de T.H.U.N.D.E.R. avec son armure. Il est donc possible d’en déduire que l’armure ne lui procure pas de pouvoir. Qui garderait un prisonnier avec un équipement qui lui procure des pouvoirs ? En même temps, qui garderait un prisonnier en armure tout court (à moins qu’il ne soit impossible de lui enlever ?) ! Nous découvrons également dans ce deuxième épisode les troupes d’assaut d’Iron Maiden qui porte également des armures de combat qui fonctionne visiblement comme des exosquelettes.

Enfin, dans le même épisode nous découvrons l’un des repaires secrets du Warlord : une île secrète suréquipé. Le caractère « technophile » de l’organisation du Warlord apparait donc clairement au travers des équipements de ses hommes, de ses installations et de ses véhicules. Elle est vraiment le pendant de T.H.U.N.D.E.R. et nous découvrirons bientôt que le but du Warlord est de voler une bombe atomique et d’attaquer les Russes avec de faux bombardiers américains afin de déclencher une troisième guerre mondiale (plan assez proche de celui des hommes-taupes du monde souterrain des Atomic Knights [cf. French Collection #74] et qui a un point commun supplémentaire que nous verrons juste après). Ce plan est très influencé par le contexte de guerre froide qui prévalait à l’époque de création des épisodes. Cette influence politique se retrouvera d’ailleurs dans la création d’autres adversaires des T.H.U.N.D.E.R. Agents.

A la fin de ce premier numéro, nous découvrons que la silhouette du Warlord entraperçu à plusieurs reprises n’est en fait qu’un mannequin équipé d’un dispositif sonore.

Le deuxième lieutenant que nous découvrirons est Demo et son organisation. Ce n’est que dans T.H.U.N.D.E.R. Agents #5 (en France dans Le Fantôme Aventures Américaines n° 137) que nous découvrons ses origines. Demo est un déserteur de l’armée australienne qui a volé un avion pour s’enfuir. A cours de carburant, il s’écrase en mer de Tasmanie non loin d’une île qu’il réussit à rejoindre. Il y découvre une tribu primitive qu’il va réussir à dominer au moyen de son armement. Il va alors se constituer une organisation avec ses primitifs comme homme de mains et quelques lieutenants dont la superbe Satana. Leur quartier général se trouve dans des grottes souterraines dont nous comprendrons plus tard qu’elles sont sans doute fournies par le Warlord. Le duo Demo & Satana reviendra plusieurs fois et réussira notamment à voler les trois principaux dispositifs de T.H.U.N.D.E.R. que sont la ceinture de Dynamo, le manteau de Noman & le casque de Menthor. Mais le duo échouera à cause de division interne et ne laissera pas au final un grand souvenir.

Le prochain agent de Warlord que nous découvrons est bien plus emblématique puisqu’il s’agit de Menthor [John Janus]. Nous ne reviendrons pas plus avant sur ce personnage que nous avons étudié dans French Collection #134. Nous découvrirons néanmoins dans l’épisode d’origine de Menthor [John Janus] deux nouvelles menaces du Warlord. La première est Id, une créature monstrueuse ressemblant à un singe géant et qui est le résultat de la machine à évoluer du Professor Jennings. La deuxième est un commando d’intervention plus classique qui ne porte même pas d’armure (à croire qu’elles sont réservées aux équipes d’Iron Maiden).

Même après que Menthor [John Janus] ait décidé de se rallier complètement à T.H.U.N.D.E.R., la thématique du traître reviendra avec la capture de John Janus et son remplacement par son frère Conrad. Mais il ne s’agit pas du seul cas de substitution puisque NoMan [Anthony Dunn] découvrira que le Warlord est capable de produire des doubles parfaits et de remplacer par exemple le chef de T.H.U.N.D.E.R. par un double mécanique (nous pouvons y voir ici un équivalent des L.M.D. du S.H.I.E.L.D. mais du côté de l’adversaire).

Enfin, le premier épisode du T.H.U.N.D.E.R. Squad nous permet de découvrir un peu mieux les pouvoirs du Warlord. A partir de son repaire, le vrai Warlord dirige par télépathie une armée entière constitué de « zombies » prêts à se sacrifier sans une arrière-pensée. James « Egghead » Andor démontrera qu’il est possible de ralentir la progression du Warlord en luttant mentalement contre son influence. Mais ni Egghead, ni NoMan [Anthony Dunn] (dont le Warlord arrivera à prendre le contrôle du corps principal par la simple force de sa volonté) ne réussiront à bloquer complétement son contrôle.

La thématique des manipulations mentales reviendra assez régulièrement et notamment au travers du personnage de Fong qu’affrontera Menthor [John Janus] dans T.H.U.N.D.E.R. Agents #2 et qui est un expert en karaté & judo qui a subi une opération du cerveau le transformant en machine à tuer (Fong est à rapprocher de M. Sumo que Menthor [John Janus] affrontera pour passer les tests d’aptitude de T.H.U.N.D.E.R.)

Le Warlord joue donc à la fois sur une armée humaine contrôlée mentalement et des équipements de haute technologie. Il réussira même à combiner les deux au moyen de ses Dynavac qui sont en fait des robots commandé par radio dont la puissance égale celle de Dynamo [Len Brown]. Pour la petite histoire, le scénariste Len Brown est un fan du Captain Marvel historique et voulait donc que son héros principal chez Tower porte un éclair sur son costume en hommage. Il baptisa donc initialement son héros Thunderbolt. Mais Wally Wood préféra le nom de Dynamo qui était initialement celui de l’adversaire principal de T.H.U.N.D.E.R. Agents #2 qui pris donc le nom de Dynavac. Conçu comme un prototype, Dynavac deviendra un modèle produit industriellement qui aura également une version géante. A la fin du deuxième numéro de T.H.U.N.D.E.R. Agents, durant l’invasion de l’île secrète du Warlord, Dynamo [Len Brown] découvre enfin son véritable visage, comprend qu’il n’est pas humain et qu’il n’est pas le chef ultime de son organisation contrairement à ce qu’il pensait.

Il est donc normal de voir apparaître un nouveau Warlord équipé d’une armure de combat des hommes d’Iron Maiden et entouré de robots dès le numéro suivant. Capturé par ces troupes d’assaut, Dynamo [Len Brown] est présenté au nouveau Warlord qui lui dévoile leur origine. Ils font partie du conseil des Subterraneans, un peuple souterrain qui a été obligé pendant la préhistoire de migrer dans les profondeurs pour échapper à la pression des hommes préhistoriques. Les Subterraneans ont toujours eu l’idée de reconquérir la surface mais ont accéléré leurs plans suite aux essais nucléaires souterrains qui ont endommagés leurs domaines (situation quasi-identique à l’épisode des hommes-taupes du monde des Atomic Knight). Les Subterraneans relanceront d’autres attaques contre T.H.U.N.D.E.R. avec de nouveaux agents ou de nouvelles armes. Une attaque commando est donc lancée au moyen d’une foreuse qui emporte un commando disposant d’une arme capable de neutraliser la ceinture de Dynamo [Len Brown] et d’un robot géant baptisé Golem et qui possède la force de cent hommes.

Après de nombreuses confrontations, l’équipe des T.H.U.N.D.E.R. Agents réussira à vaincre la menace des Subterraneans lors de l’épisode « Final Encounter » publié dans T.H.U.N.D.E.R. Agents #8 et en France dans Tonnerre n° 4. Mais tous les épisodes des huit premiers numéros de T.H.U.N.D.E.R. Agents n’ont pas été exclusivement consacrés à la lutte contre les Warlords et nous reviendrons bientôt dans une chronique sur les adversaires plus « conventionnels » des T.H.U.N.D.E.R. Agents.

[Jean-Michel Ferragatti]