Dylan est enfermé tandis qu’au dehors un autre homme au masque rouge a repris ce qui était son fond de commerce. Si bien que le héros (ou l’anti-héros) de Kill Or Be Killed a beau crier à l’équipe soignante qu’il est le vigilante… Personne ne le croit. On pourrait penser que dans un tel huis clos, privé de son démon intérieur, le personnage perd de son intensité. Mais il ne faut pas longtemps à Ed Brubaker et Sean Phillips pour trouver une nouvelle raison d’être à leur protagoniste principal.

Kill Or Be Killed #17Kill Or Be Killed #17 [Image Comics]
Scénario de Ed Brubaker
Dessins de Sean Phillips
Parution aux USA le mercredi 21 mars 2018

La base de Kill Or Be Killed, c’est que le héros est hanté par un démon qui lui donne ce choix : tuer régulièrement des gens ou bien périr lui-même. Avec les épisodes, la chose s’est un peu compliquée. Dylan est en quelque sorte brouillé avec son démon et maintenant interné dans un asile ou le personnel encadrant a beau jeu de lui dire que tout ça c’est dans sa tête. Tout cela, cependant, on peut presque l’ignorer en se lançant dans la lecture de Kill Or Be Killed #17, qui a certaines qualités d’un standalone. Emerge en effet une problématique nouvelle : Dylan décide d’éliminer quelqu’un et toute la question de savoir comment s’y prendre dans ce contexte…

« I was all caught up in my new plan… »

Peu importe à partir de là la cagoule roule ou le démon, deux éléments totalement absents de cet épisode. Ne reste que la situation de Dylan et son raisonnement. Au début de la série on pouvait se dire que le héros était intéressant surtout par le fait qu’il est hanté/possédé. Là, cette fois, Brubaker et Phillips montrent que pour un peu ils pourraient amorcer un virage total, laisser l’élément fantastique derrière en continuant seulement sur ce personnage qui a maintenant pour trait singulier de s’être débarrassé de quelques nuisibles et qui y a pris goût. Dylan est désormais expert en la matière. La question, même, c’est de se demander à quel point il est cohérent ou pas. Kill Or Be Killed #17 est l’histoire de quelqu’un qui planifie un meurtre pour des raisons cohérentes, morales et impitoyables. Dylan n’en sort que renforcé dans sa dangerosité et on se demande ce qu’il va faire quand il finira par sortir de cet asile. Il y a comme une phase trois de la série qui s’amorce…

[Xavier Fournier]