Captain Marvel et ses amies tentent de frapper un grand coup contre Mahkizmo l’Homme-Nucléaire mais celui-ci n’est pas franchement décidé à se laisser faire. Pire, pour contrer le plan de Carol, il a l’arme absolue, la personne dont la présence est pour elle un véritable traumatisme : Rogue, manipulée par Mahkizmo, lutte désormais pour le camp opposé…

Captain Marvel #4Captain Marvel #4 [Marvel Comics]
Scénario de Kelly Thompson
Dessins de Carmen Carnero
Parution aux USA le mercredi 10 avril 2019

On connait l’impact qu’a pu avoir Rogue sur Carol Danvers, lui volant à la fois ses pouvoirs mais aussi ses souvenirs et une partie de sa personnalité. Même si de l’eau est passée sous les ponts, même si Carol, au bout de plusieurs années, s’est reconstruite, même si les deux héroïnes sont supposées avoir fait la paix, il n’en reste pas moins que toute rencontre entre ces deux-là agite un passé douloureux pour Captain Marvel. A plus forte raison quand les deux jeunes femmes se retrouvent à nouveau dans un camp différent. La scénariste Kelly Thompson se retrouve dans une situation intéressante puisqu’elle écrit non seulement les aventures de Carol Danvers mais aussi celles de Rogue dans Mr. & Mrs. X. Qui plus est Thompson vient de solder dans cette autre série un certain bilan, une forme de culpabilité que Rogue entretient avec ses actions passées. Ce match Captain Marvel/Rogue a donc un peu un goût de match retour. Dans de récents épisodes de Mr. & Mrs. X., Thompson s’arrangeait pour donner la vision du monde selon Rogue. Ici, c’est un peu l’opposé, c’est la vision de Captain Marvel sur Rogue. Dans les deux cas il s’agit de montrer les deux femmes qui cessent de subir les événements mais arrivent à s’emparer de la situation. Même si Mahkizmo peut sembler un bien piètre vilain pour avoir une telle emprise sur Rogue, la situation qui en résulte est plus intéressante que ses justifications.

« In the meantime, I hope you appreciate that I’ve brought in your little nemesis here so that you might finally kill her. »

Le dessin de Carmen Carnero, réhaussé par les couleurs de Tamra Bonvillain, tient de l’esquisse, avec un trait parfois incertain. Ce qui dans le contexte de ce combat fonctionne assez bien. Carnero se sert de toutes les textures à sa disposition (les chevelures des héroïnes, le manteau de l’Homme Nucléaire…) pour installer le mouvement ou l’immobilité. L’artiste prouve aussi sa bonne gestion des décors. C’est à dire qu’une porte où une simple caisse suffit, par moment, pour installer l’impression de l’endroit, alors qu’ailleurs on a tous les détails d’une arène où les deux femmes se battent. Sauf peut-être pour la toute dernière case, qui montre une bataille et qui donne plutôt l’impression d’un dessin non terminé. Mais globalement Carnero se tire assez bien d’un épisode où les situations ne sont pas forcément si variées que cela. A tous les niveaux c’est un épisode intéressant. Reste à voir ce que tout cela voudra dire pour l’avenir de Rogue et Captain Marvel.

[Xavier Fournier]