thorv2005_cov_col.jpg[FRENCH] Après deux épisodes consacrés à ramener des dieux d’Asgard finalement assez conventionnels, l’intrigue accèlère brusquement dans des directions pas forcément prévisibles. Oui, Thor va effectivement libérer une déesse dont il est assez proche. Mais les conditions et les conséquences de la libération ouvrent un champ d’opportunités mais posent aussi de nouvelles questions. Ce #5 est sans doute un tournant de la série.

Thor #5 [Marvel] Scénario de JMS
Dessin de Olivier Coipel

Sortie aux USA: Sortie aux USA le 26 décembre 2007

Rassurez-vous si, comme moi, vous aviez peur que la série se limite à une recherche un peu académique des asgardiens perdus pour revenir à la situation précédente. Dès l’ouverture de l’épisode, JMS nous montre qu’il n’en est rien: les rues d’Asgard se peuplent et il évident que Thor trouve des asgardiens « entre les épisodes », de manière à nous éviter une quête qui durerait jusqu’à l’épisode 400. Mais de nouvelles données du problème sont posées. Certains asgardiens disparaissent avant de pouvoir atteindre le nouveau royaume de Thor et il doit enquêter sur ce divin kidnapping. Alors, bien sûr, quand on voit une brunette parmi les captifs, on imagine sans problème savoir ce qu’il en est. Mais l’épisode va nous promener de surprise en surprise, à commencer par l’identité du ravisseur (une réponse qui interviendra d’abord en deux temps).

Tandis qu’Olivier Coipel est en pleine forme, le scénariste joue avec les attentes du lecteur plusieurs fois dans l’épisode, ce qui fait les surprises sont multiples. C’est toujours cette vieille Asgard mais la photo de famille commence à se différencier quelque peu de ce qu’elle était auparavant. Une
chose cependant m’étonne: si les morts d’Asgard reviennent, pourquoi personne ne se pose la question de savoir si Odin n’est pas, lui aussi, revenu ?

Bonne pioche aussi sur les touches d’humour, comme le postier se demandant quelle adresse donner à Asgard ou encore le conseil communal invitant leurs nouveaux voisins à la fête du village. C’est décidément une dynamique très différente de ce qui se serait passé si Asgard avait flotté au dessus de New York comme par le passé. Après deux numéros intéressants mais qui ne transformaient pas les choses, celui-ci donne le rythme de croisière de la série et elle a l’air plutôt bien partie…

[Xavier Fournier]

thor6